Chapitre 1 Règles générales

 

Introduction

Le BMX Racing est un sport à la fois amateur et de haut niveau. Les coureurs de haut niveau concourent dans la catégorie Championnat, alors que les coureurs amateurs concourent dans les catégories Challenge et Masters.

Les épreuves de la catégorie Championnat inscrites au Calendrier international BMX Racing UCI doivent toujours être organisées conformément au Règlement UCI.

Les épreuves des catégories Challenge et Masters sont gérées par la fédération nationale du pays où elles ont lieu. Elles se déroulent sous sa responsabilité et conformément à son règlement, même lorsque ces catégories sont proposées en même temps qu’une épreuve de la catégorie Championnat inscrite au Calendrier international BMX Racing UCI.

Conformément aux Statuts de l’UCI, les règlements des fédérations nationales doivent incorporer le Règlement UCI. Seuls les articles précédés d’un (N) peuvent être modifiés par les fédérations nationales.

Exceptions pour les catégories Challenge et Masters :

  1. Le Challenge mondial BMX Racing UCI organisé chaque année pour les catégories Challenge et Masters, en marge des Championnats du Monde BMX Racing UCI, est géré par l’UCI et se déroule conformément au Règlement UCI.
  2. Les épreuves des catégories Challenge et Masters organisées pendant les Championnats continentaux, ou les épreuves faisant partie d’un circuit organisé par une confédération continentale, se déroulent sous la responsabilité de la confédération continentale concernée. Les règlements des confédérations continentales peuvent s’appliquer lors de ces épreuves, à condition de ne pas contrevenir au Règlement UCI. Autrement, le Règlement UCI s’applique par défaut.

 

 

Chap.I §1 - Catégories et participation

 

Catégories

6.1.001   Les coureurs engagés dans une épreuve de BMX Racing sont classés en fonction de leur âge, de leur sexe, du type de bicyclette et de leur niveau de compétition. Comme indiqué dans ce règlement, d’autres spécialités peuvent être établies dans certaines catégories.

 Age des coureurs

6.1.002   Lors des épreuves inscrites au Calendrier international BMX Racing UCI, les catégories des coureurs dépendent de leur âge, obtenu en effectuant la différence 

Titre VI-UCI Page 2 - ▲

entre l’année de naissance du coureur et l’année où l’épreuve a lieu. Les catégories varient selon le type de bicyclette (article 6.1.003), le niveau (article 6.1.004) et la spécialité (article 6.1.007).
Tout coureur doit être âgé d’au moins 5 ans afin de pouvoir participer à une épreuve de BMX Racing sous couvert de l’UCI. L’âge minimum de 5 ans doit être effectif au premier jour de l’épreuve (date de la première séance d’entraînement).
Concernant l’âge minimum indiqué ci-dessus, les catégories retenues pendant le Challenge mondial BMX Racing sont définies à l’article 6.4.005bis. Sinon, les catégories définies aux articles 6.1.009 à 6.1.011 s’appliquent.
(texte modifié au 01.01.19).

 Types de bicyclettes

6.1.003   Deux types de bicyclettes, différenciées par la taille de leurs roues (article 6.1.074), peuvent être utilisés lors des épreuves UCI :

  1. Standard 20"
  2. Cruiser 24"

 Catégories et niveaux

6.1.004   Pour les bicyclettes de type Standard 20", trois catégories de niveaux différentes peuvent être proposées lors des épreuves de BMX Racing :

  1. Niveau Championnat
  2. Niveau Challenge
  3. Niveau Masters

Les catégories contenues au sein de chacun de ces niveaux sont décrites dans les articles 6.1.008, 6.1.009 et 6.1.010.

6.1.005   Tout coureur âgé de 17 ans ou plus peut choisir, au début de la saison, de concourir au niveau Championnat, Challenge ou Masters (30 ans ou plus uniquement), dans les catégories d’âge et de sexe appropriées.

Un coureur ne peut pas concourir à plus d’un niveau (Championnat, Challenge ou Masters) au cours d’une même saison. La licence du coureur doit indiquer sa catégorie ; les coureurs ne peuvent être engagés que dans la catégorie indiquée sur leur licence.

6.1.006   Pour les bicyclettes de type Cruiser 24", seules les catégories du niveau Challenge peuvent être proposées lors des épreuves de BMX Racing .

 Stécialités

6.1.007   (N) Deux spécialités existent au sein du niveau Championnat pour les bicyclettes de type Standard 20" :

  1. Contre-la-montre BMX Racing

Titre VI-UCI Page 3 - ▲

  1. Course BMX Racing

Pour tous les autres niveaux et types de bicyclettes, la seule spécialité existante est la Course BMX Racing.

 Catégorie pour les bicyclettes de type Standard 20"

Catégorie pour les bicyclettes de type Standard 20" au niveau Championnat

6.1.008   Pour chaque spécialité décrite dans l’article 6.1.007, les catégories sont les suivantes au niveau Championnat :

  1. Hommes Élite, 19 ans et plus ;
  2. Femmes Élite, 19 ans et plus ;
  3. Hommes Moins de 23 ans, 19 à 22 ans
  4. Femmes Moins de 23 ans, 19 à 22 ans
  5. Hommes Junior, 17 et 18 ans ;
  6. Femmes Junior, 17 et 18 ans.

Total : 12 catégories (6 en Course BMXRacing et 6 en Contre-la-montre BMX Racing, si proposé)

Catégorie pour les bicyclettes de type Standard 20" au niveau Championnat

6.1.009   (N) Au sein de la spécialité Course BMX Racing décrite dans l’article 6.1.007, les catégories sont les suivantes au niveau Challenge :

  1. Garçons – 5 et 6 ans, 7, 8, 9, 10, 11, 12, 13, 14, 15, 16 (11 catégories) ;
  2. Filles – 5 à 7 ans, 8, 9, 10, 11, 12, 13, 14, 15, 16 (10 catégories) ;
  3. Hommes – 17-24, 25-29, 30-34, 35 ans et plus (4 catégories) ;
  4. Femmes – 17-24, 25 ans et plus (2 catégories).

Total : 27 catégories.

Catégorie pour les bicyclettes de type Standard 20" au niveau Master

6.1.010   Au sein de la spécialité Course BMX Racing décrite dans l’article 6.1.007, la seule catégorie existante au niveau Masters est Hommes 30 ans et plus (1 catégorie).

Catégorie pour les bicyclettes de type Cruiser 24"

Catégorie pour les bicyclettes de type Cruiser 24" au niveau Challenget

6.1.011   (N) Au sein de la spécialité Course BMX Racing décrite dans l’article 6.1.007, les catégories sont les suivantes au niveau Challenge :

  1. Garçons – 12 ans et moins, 13 et 14, 15 et 16 ans (3 catégories) ;
  2. Hommes – 17-24, 25-29, 30-34, 35-39, 40-44, 45-49, 50 ans et plus (7 catégories) ;
  3. Filles –12 ans et moins, 13 – 16 (2 catégories) ;

Titre VI-UCI Page 4 - ▲

  1.  Femmes – 17-29, 30-39, 40 ans et plus (3 catégories).

Total : 15 catégories.

Les coureurs licenciés au niveau Masters pour les bicyclettes de type Standard 20" sont autorisés à participer à la catégorie Cruiser 24" correspondant à leur âge.

(texte modifié au 01.01.19).

Règles de regroupement des catégorie

6.1.012   (N) Au moins cinq coureurs doivent être inscrits et validés lors de la confirmation des partants afin qu’une catégorie puisse être maintenue.

Si moins de cinq coureurs sont engagés dans une catégorie après la confirmation des partants, ils seront incorporés dans la catégorie d’âge supérieure. Les coureurs des catégories dont l’âge maximal dépasse 34 ans, doivent en revanche être incorporés dans la catégorie d’âge inférieure.

Les catégories des bicyclettes de type Standard 20" ne peuvent pas être regroupées avec celles des bicyclettes de type Cruiser 24" et inversement.

Si une catégorie ne disposant pas suffisamment de coureurs ne peut être regroupée avec une autre conformément à ces règles, elle ne peut être maintenue.

Si les cinq coureurs nécessaires sont inscrits et validés lors de la confirmation des partants, la catégorie sera maintenue, même si un ou plusieurs d’entre eux ne se présentent pas au départ, quelle que soit la raison, blessure ou maladie notamment.

(texte modifié au 01.01.18).

Regroupement des catégories avant le début de l’épreuve

6.1.013   L’organisateur d’une épreuve inscrite au Calendrier international BMX Racing UCI peut décider à l’avance de regrouper plusieurs catégories en respectant les dispositions de l’article 6.1.012. L’organisateur doit cependant annoncer les regroupements de catégories dans le guide technique et les porter à connaissance des fédérations nationales et des coureurs.

Regroupement des catégories et résultats

6.1.014   (N) Lorsque que deux catégories, ou plus, sont regroupées, les résultats doivent être systématiquement scindés selon les catégories d’origine distinctes des coureurs.

L’UCI attribuera uniquement des points pour le Classement BMX Racing UCI en fonction des résultats distincts.

Les coureurs recevront par ailleurs les primes correspondant à la place obtenue dans les résultats distincts.

Exemple d’épreuve de Classe 1 regroupant Femmes Élite et Femmes Junior

Titre VI-UCI Page 5 - ▲

 Résultat de l'épreuve  Catégorie de la coureuse Points UCI Femmes Junior Points UCI Femme Élite
 1  Femme Junior  25 (1re place FJ)  
 2  Femme Élite    100 (1re place FE)
 3  Femme Junior  22 (2e place FJ)  
 4  Femme Élite    86 (2e place FE)
 ...      

6.1.015   À l’exception des conditions décrites dans les articles 6.1.012 et 6.1.013, aucun coureur n’est autorisé à concourir en dehors de sa catégorie d’âge ou de sexe lors des épreuves inscrites au Calendrier BMX Racing UCI.

 

 

Chap.I §2 - Spécialités

 

Format de compétition Contre-la-montre BMX Racing

6.1.016   Un Contre-la-montre BMX Racing est composé de deux phases :

  1. Les qualifications
  2. La super finale

Tout coureur ne prenant pas le départ de l’une des deux phases d’un Contre-la-montre BMX Racing doit être disqualifié (DSQ) et ne peut participer à l’épreuve de Course BMX Racing. Dans le cas d’une telle disqualification lors de la super finale, la place finale du coureur disqualifié doit être attribuée au coureur suivant, afin que toutes les places du classement final soient occupées.

Qualifications

6.1.017   Les qualifications d’un contre-la-montre consistent en un tour unique pour chaque coureur engagé.

Super finale

6.1.018   La super finale d’un contre-la-montre doit avoir lieu pour toutes les catégories comptant douze coureurs ou plus inscrits et validés lors de la confirmation des partants ; elle n’est pas maintenue pour toutes les catégories comptant moins de douze coureurs. Lorsqu’elle a lieu, la super finale est la dernière phase d’un Contre-la-montre BMX Racing.

La super finale se dispute sur un tour unique pour chaque coureur qualifié pour cette phase.

Le nombre de coureurs inscrits et validés lors de la confirmation des partants détermine, dans chaque catégorie, le nombre de coureurs qualifiés pour la super finale, de la façon suivante :

Titre VI-UCI Page 6 - ▲

24 coureurs inscrits et confirmés : les 16 meilleurs coureurs des qualifications passent en super finale ;

De 16 à 23 coureurs inscrits et confirmés : les 8 meilleurs coureurs des qualifications passent en super finale ;

De 12 à 15 coureurs inscrits et confirmés : les 6 meilleurs coureurs des qualifications passent en super finale.

Classement final

6.1.019   Un classement final présentant les résultats de chaque catégorie engagée est établi à l’issue d’un Contre-la-montre BMX Racing. Il sert, le cas échéant, à attribuer des points pour le Classement BMX Racing UCI, ainsi que les prix.

Si la super finale d’une catégorie n’est pas maintenue, le classement final du Contre-la-montre BMX Racing est établi en fonction des résultats des qualifications.

Lorsque la super finale a lieu, les premières places du classement final du Contre-la-montre BMX Racing dépendent des résultats de la super finale. Les places suivantes sont ensuite attribuées aux coureurs n’ayant pas réussi à se qualifier pour la super finale, en fonction de leurs résultats lors des qualifications

6.1.020   Si un Contre-la-montre BMX Racing est organisé, son classement final sert à effectuer la répartition des manches qualificatives d’une Course BMX Racing.

Format de compétition Course BMX Racing

6.1.021   Durant toutes les phases d’une Course BMX Racing, les séries de huit coureurs ou moins sont la norme.

Après confirmation des partants, les coureurs doivent être répartis dans un certain nombre de séries de huit coureurs au maximum, comme indiqué dans l’Annexe 1. Dans le cas où deux catégories, ou plus, sont regroupées (articles 6.1.012 et 6.1.013), l’ensemble des partants doivent être répartis de cette façon.

6.1.022   Une Course BMX Racing est composée de trois phases :

  1. Les manches qualificatives
  2. Les qualifications
  3. La finale

Les manches qualificatives

6.1.023   Dans toutes les catégories, les manches qualificatives se déroulent sur trois manches, que chaque coureur doit disputer.

À l’issue de ces trois manches, les coureurs de chaque catégorie ayant obtenu les meilleurs résultats cumulés se qualifient pour les qualifications ou la finale, selon le nombre de coureurs inscrits et validés dans cette catégorie lors de la confirmation des partants.

 

Titre VI-UCI Page 7 - ▲

(N) Pour toutes les catégories dont huit coureurs, ou moins, sont inscrits et validés lors de la confirmation des partants, les résultats cumulés à l’issue des trois manches qualificatives déterminent le classement final. Aucune finale n’est organisée dans ce cas de figure.

Les qualifications

6.1.024   Les qualifications sont éliminatoires. Elles sont organisées pour les catégories dont dix-sept coureurs ou plus sont inscrits et validés lors de la confirmation des partants. Elles sont subdivisées, en fonction du nombre d’engagés, en plusieurs tours (1/32es de finale, 1/16es de finale, 1/8es de finale, 1/4 de finale et 1/2 finales), que chaque coureur doit disputer une fois.

À l’issue de chaque tour des qualifications, les quatre meilleurs coureurs de chaque série se qualifient pour le tour suivant, où ils sont répartis conformément à l’Annexe 1.

Les quatre meilleurs coureurs de chaque 1/2 finale se qualifient pour la finale, conformément à l’Annexe 1.

La finale

6.1.025   La finale est la dernière phase d’une Course BMX Racing. Disputée sur une manche unique, elle est organisée pour toutes les catégories dont neuf coureurs ou plus sont inscrits et validés lors de la confirmation des partants, conformément à l’Annexe 1.

Classement final

6.1.026   Un classement final est établi à l’issue d’une Course BMX Racing. Pour les catégories Championnat, ce classement final sert à attribuer des points pour le Classement BMX Racing UCI, ainsi que les prix. La méthode utilisée pour établir ce classement final est décrite dans l’article 6.1.041.

Répartition des manches qualificatives – catégories Championnat

6.1.027   (N) Pour les épreuves inscrites au Calendrier international BMX Racing UCI, la répartition des manches qualificatives des coureurs des catégories Championnat peut s’effectuer selon les méthodes suivantes :

  1. La position des coureurs au dernier Classement BMX Racing UCI, conformément aux articles 6.6.001 à 6.6.009 ;
  2. Les résultats d’un Contre-la-montre BMX Racing distinct, conformément à l’article 6.1.019 ;
  3. Répartition au hasard ;
  4. Répartition panachée.
  5. Dans le cas d'un week-end avec deux événements inscrits sur le calendrier BMX Racing UCI international au même endroit (un pour chaque jour), l'événement du deuxième jour peut être réparti en utilisant la classification finale de l'événement du premier jour.

Titre VI-UCI Page 8 - ▲

La méthode de répartition utilisée doit être indiquée dans le guide technique de l’épreuve.

(texte modifié au : 01.01.18).

6.1.027 bis   La répartition des manches qualificatives en fonction du Classement Individuel BMX Racing UCI ou d’un Contre-la-montre BMX Racing doit se faire de façon à éviter que les meilleurs coureurs ne soient confrontés avant les qualifications ou la finale, selon l’exemple ci-dessous.

Exemple : les 32 coureurs d’une même catégorie sont répartis en quatre séries de huit coureurs selon le tableau suivant (1 pour le coureur le mieux placé au classement utilisé pour effectuer la répartition, 2 pour le coureur classé deuxième, 3 pour le coureur classé troisième et ainsi de suite).

 Série 1 Série 2 Série 3  Série 4
 1  2  3  4
 8  7  6  5
 9  10  11  12
 16  15  14  13
 17  18  19  20
 24  23  22  21
 25  26  27  28
 32  31  30  29

6.1.027 ter   Répartition au hasard : l’organisation des manches qualificatives se fait conformément à l’Annexe 1, mais la répartition des coureurs dans les différentes séries est réalisée de façon aléatoire. Une fois la répartition effectuée, la composition des séries reste la même, dans chaque catégorie, pour l’ensemble des trois manches qualificatives.

6.1.027 quater   Répartition panachée : la répartition panachée est une méthode consistant à définir la composition des séries au hasard pour chaque catégorie pendant les manches qualificatives, sur la base du nombre de coureurs inscrits et validés lors de la confirmation des partants. La méthode de la répartition panachée utilisée doit également décrire la méthode utilisée pour déterminer les positions sur la grille de départ à toutes les phases de la compétition, la méthode pour être qualifié pendant les manches qualificatives pour les qualifications, la composition des séries qui constituent toutes les manches des qualifications et les moyens de départager les ex aequo pour tout ce qui précède. En tant que tels, les articles 6.1.029 et 6.1.029bis ne s’appliquent pas à la répartition panachée.


Titre VI-UCI Page 9 - ▲

Les seules exigences sont :

  • Que toutes les catégories comptant 10 coureurs ou plus se terminent par une finale unique avec 8 coureurs ;
  • Que les catégories comptant 9 coureurs se terminent par une finale unique avec 7 coureurs ;
  • Que les catégories comptant 5 à 8 coureurs n’aient pas de finale et ne courent que 3 manches qualificatives ;
  • Que les 4 meilleurs coureurs de chaque série des qualifications se qualifient pour la manche suivante des qualifications ou la finale, le cas échéant ;
  • Que le résumé des résultats de la finale soit composé conformément à l’article 6.1.041 ;
  • Que toutes les autres parties du Règlement BMX Racing de l’UCI, y compris, sans s’y limiter, les regroupements de catégories, les irrégularités Invalid Results Marks et les systèmes de décompte des points soient respectés.

Tous les aspects de la méthode de répartition panachée utilisée doivent être exposés dans le guide technique de l’épreuve.

Commentaire : en principe, tous les types de composition au hasard des manches qualificatives ou de positions sur la grille de départ sont également probables, mais toutes les manières de procéder ne sont pas nécessairement souhaitables. La méthode de répartition panachée peut procéder de n’importe quelle manière, y compris totalement au hasard, en répartissant partiellement les séries en fonction d’un classement ou de la nationalité des coureurs. Il est également possible de rejeter des compositions non souhaitables (injustes) de série ou de grille de départ lors des manches qualificatives.

(texte modifié au 01.01.19).

6.1.027 quinquies   La répartition des manches qualificatives pour les Jeux Olympiques, les Championnats du Monde BMX Racing UCI et les épreuves de Coupe du Monde Supercross BMX Racing UCI est décrite dans les règlements spécifiques de ces épreuves.

Répartition des manches qualificatives – catégories Challenge et Masters

6.1.028   (N) La répartition des manches qualificatives des catégories Challenge et Masters peut se faire en fonction du nombre de coureurs inscrits et confirmés pour chaque pays dans la catégorie.

La répartition se fait alors de façon à éviter que les coureurs d’un même pays ne soient confrontés dès les manches qualificatives.

Une fois la répartition effectuée, la qualification des coureurs et le regroupement des séries doivent se faire conformément à l’Annexe 1.

Les répartitions au hasard et panachée peuvent également être utilisées pour les catégories Challenge et Masters, conformément à l’article 6.1.027.


Titre VI-UCI Page 10 - ▲

Positions sur la grille de départ

6.1.029   (N) Les positions sur la grille de départ doivent être établies conformément à l’Annexe 2 et doivent être indiquées sur les listes de départ.

(texte modifié au 01.01.19).

6.1.029 bis   Les positions sur la grille de départ pour les qualifications (1/32es de finale, 1/16es de finale, 1/8es de finale, 1/4 de finale et 1/2 finales, selon le nombre de participants) doivent être établies de la façon suivante :

  1. En fonction des temps réalisés lors de la phase ou manche précédente – le coureur le plus rapide choisit en premier sa position sur la grille ;
  2. En fonction de la place obtenue lors de la phase ou manche précédente – le coureur le mieux placé choisit en premier sa position sur la grille.

Programme de l’épreuve

6.1.030   (N) L’organisation des séries d’une épreuve de BMX Racing doit être établie selon les procédures décrites dans l’Annexe 1.

Le programme et l’ordre des séries doivent être publiés avec les listes de départ. Les listes de départ doivent indiquer :

  1. Le nom de chaque coureur, le pays et le numéro de plaque ;
  2. Le numéro de la série ;
  3. Le tour de qualification pour lequel les coureurs peuvent se qualifier ;
  4. Les positions sur la grille de départ pour chaque série, ou la règle selon laquelle les positions sont établies, selon la phase de l’épreuve.

(texte modifié au : 01.01.2021)

Réunion des chefs d’équipe

6.1.031   Le président du collège des commissaires peut convoquer une réunion des chefs d’équipe si nécessaire. Le but de cette réunion est d’informer les chefs d’équipe et les coureurs de toute réglementation supplémentaire pouvant être en vigueur lors de l’épreuve et de donner des instructions complémentaires concernant son déroulement général.

Entrainement

6.1.032   Aucun coureur ne sera autorisé à s’entraîner sur la piste avant d’avoir été officiellement inscrit et validé pour l’épreuve, en tant que coureur licencié, lors de la confirmation des partants.

Au moins une séance d’entraînement officielle doit être organisée avant toute épreuve de BMX Racing. Chaque catégorie, ou tout autre groupe désigné, disposera de créneaux d’entraînement spécifiques d’une durée minimale jugée suffisante pour

Titre VI-UCI Page 11 - ▲

permettre à tous les coureurs de parcourir au moins quatre tours, tout en s’exerçant aux départs. Chaque coureur est néanmoins tenu d’utiliser au mieux le temps imparti pour l’entraînement.

 

Qualifications et décompte des points

6.1.033   Un coureur reçoit à l’issue de chaque manche qualificative à laquelle il participe un nombre de points dépendant de sa place, à raison d’un point pour le premier et ainsi de suite jusqu’au huitième, crédité de huit points. Les coureurs concernés par une irrégularité (IRM pour «Invalid Results Method») recevront pour cette manche un certain nombre de points, conformément à l’article 6.1.034. Les coureurs ayant cumulé le plus petit nombre de points à l’issue des trois manches qualificatives se qualifient pour la phase suivante de la Course BMX Racing, conformément aux règles établies dans l’Annexe 1. Lors des qualifications, les quatre meilleurs coureurs de chaque série se qualifient pour le tour suivant des qualifications. Les quatre meilleurs coureurs des 1/2 finales se qualifient pour la finale.

Pour lever toute ambiguïté, les ex aequo à des places qualificatives des manches qualificatives pour les qualifications ou la finale (le cas échéant) seront tranchés conformément à l’article 6.1.041ter.

(texte modifié au : 01.01.19)

Invalid Results Marks (IRM)

6.1.034   Les différents types d’irrégularités Invalid Results Marks (IRM) sont les suivants :

  1. « N’a pas terminé » (DNF pour « Did not finish ») : un coureur prenant le départ, mais qui, pour une raison quelconque, ou d’une certaine manière, ne termine pas sa course, de l’avis du collège des commissaires, sera classé comme DNF et recevra un nombre de points égal au nombre de coureurs au départ de la série. Le coureur sera toujours en mesure de se qualifier pour la prochaine phase ou le prochain tour de l’épreuve ;
  2. « Rétrogradé » (REL pour « relegated ») : un coureur prenant le départ, mais ayant été rétrogradé par le collège des commissaires sera classé comme REL et recevra un nombre de points égal au nombre de coureurs au départ de la série, plus 2. Le coureur sera toujours en mesure de se qualifier pour la prochaine phase ou le prochain tour de l’épreuve ;
  3. « Non partant » (DNS pour « Did not start ») : un coureur ne prenant pas le départ d’une série, quelle que soit la raison, sera classé comme DNS et recevra 2 points de plus que le nombre de coureurs inscrits sur la liste de départ de cette série.

Le coureur ne pourra pas se qualifier pour la phase ou le tour suivant de la Course BMX Racing s’il est classé comme DNS à deux reprises ou plus. Le système de qualification est expliqué dans l’Annexe 1.

Dans le cas où un coureur, ou plus, est concerné par une IRM, le président du collège des commissaires, ou l’officiel qu’il a désigné, doit en faire état dès que possible au

Titre VI-UCI Page 12 - ▲

responsable du chronométrage. La décision du président du collège des commissaires concernant toute IRM est finale et ne peut faire l’objet d’un appel.

6.1.035   Dans les résultats de chaque série, les coureurs concernés par une IRM sont classés après tous les autres coureurs ayant terminé la série sans être concernés par une IRM. Les coureurs concernés par une IRM sont ensuite classés dans l’ordre suivant :

  1. DNF ;
  2. REL ;
  3. DNS.

Pour lever toute ambigüité, cela signifie que les résultats d’une série peuvent être différents de l’ordre dans lequel les coureurs de cette série ont franchi la ligne d’arrivée.

Commentaire : par exemple, dans une série comptant 8 coureurs, si le 3e coureur ayant franchi la ligne d’arrivée est déclaré REL et si le 7e coureur ayant franchi la ligne d’arrivée est déclaré DNF, tous les autres coureurs ayant terminé, dans les résultats de la série, le 4e coureur ayant franchi la ligne d’arrivée sera classé 3e, le 5e sera classé 4e le 6e sera classé 5e et le 8e sera classé 6e. Ensuite, le coureur classé comme DNF sera 7e et le coureur classé comme REL sera 8e. Lors des manches qualificatives, les points de chaque série ne seront accordés qu’après que les résultats de la série aient été ajustés suivant la description ci-dessus.

Si plusieurs coureurs sont classés comme DNF, REL ou DNS au sein de la même série, ils seront départagés (pour chaque type d’IRM) de la même méthode décrite dans l’article 6.1.041ter,:

(texte modifié au : 01.01.19)

6.1.036   Article déplacé ; article 6.1.041ter

(texte modifié au : 01.01.18)

Arrivée

6.1.037   L’arrivée d’un coureur est prononcée au moment où le pneu de la roue qui devance coupe le plan vertical à hauteur du premier bord de la ligne d’arrivée. Conformément à l’article 1.2.109, la bicyclette et le coureur doivent franchir la ligne d’arrivée ensemble.

(texte modifié au : 01.01.18)

Finale

6.1.038   Lors d’une finale, deux coureurs au moins (non concernés par une IRM) doivent franchir la ligne d’arrivée afin que son résultat soit validé.

Si une finale est invalidée, un nouveau départ, comprenant au moins trois coureurs, doit être donné sous 15 minutes lorsque le président du collège des commissaires déclare les résultats de la finale comme non valide. Si aucun nouveau départ n’a été donné, les temps et les résultats de la phase précédente (et au sein de cette phase,

Titre VI-UCI Page 13 - ▲

la dernière manche disputée) serviront à établir le classement final, conformément à l’article 6.1.041.

(texte modifié au : 01.01.18)

Arrêt avant la finale

6.1.038 bis   Si une épreuve de BMX Racing est arrêtée avant la finale, les résultats obtenus lors de la dernière phase atteinte (et au sein de cette phase, la dernière manche disputée) serviront à établir le classement final, conformément à l’article 6.1.041.

Systèmes de chronométrage

6.1.039   Un ou plusieurs des systèmes de chronométrage suivants peuvent être utilisés lors des épreuves de BMX Racing :

  1. Photo finish. Cet équipement est capable de prendre des photographies à une fréquence minimale de 1 000 images par seconde ;
  2. Transpondeurs. Lorsque ce système est utilisé, le coureur doit personnellement veiller à attacher correctement le transpondeur à sa bicyclette pendant l’épreuve. Un responsable du chronométrage est chargé d’enregistrer la place de chaque coureur au moment où il franchit la ligne d’arrivée.
    Les transpondeurs ne peuvent être utilisés qu’en complément de la photo finish. Si le transpondeur d’un coureur tombe ou ne fonctionne pas correctement au cours d’une course, la photo finish doit être utilisée afin de confirmer le résultat (dans l’ordre de priorité décrit dans l’article 6.1.039 bis).
    En cas d’utilisation des transpondeurs, tout coureur prenant le départ d’une course sans son transpondeur est considéré comme DNF.
    Les systèmes de transpondeurs sont souvent utilisés pour automatiser le chronométrage des épreuves et les habillages à l’écran pour celles bénéficiant d’une couverture TV. Sans contrevenir à l’ordre de priorité entre les systèmes de chronométrage dans cet article, si les résultats de deux coureurs ou plus sont dans la marge d’erreur connue du système de transpondeurs utilisé ou 0.01 seconde, selon le plus élevé (ou si la marge d'erreur du système de transpondeur n’est pas connue), le responsable du chronométrage doit vérifier, et si nécessaire corriger, ces résultats en utilisant la photo finish, le cas échéant. Cette démarche de la part du responsable du chronométrage ne doit pas servir de motif à un litige. En cas de litige, le président du collège des commissaires, ou le commissaire qu’il a désigné, doit prendre une décision ; cette décision est finale.
  3. Cellules de chronométrage.

Titre VI-UCI Page 14 - ▲

  1. Équipement vidéo sur la ligne d’arrivée. Une caméra vidéo est installée de façon à être directement alignée avec la ligne d’arrivée, au niveau du sol ou juste au-dessus. Elle doit bénéficier d’une vue dégagée sur la ligne d’arrivée au niveau de la surface de la piste. L’arrière-plan doit également être dégagé afin de ne pas perturber la clarté de l’enregistrement et le visionnage des images. Une autre caméra vidéo devra de surcroît être placée en position « frontale », afin de faciliter l’identification des numéros des coureurs. Dans chacun des cas décrits précédemment, l’équipement vidéo doit être en mesure de proposer des ralentis vers l’avant et l’arrière et d’effectuer des enregistrements en couleur.
  2. Commissaires de ligne d’arrivée. Cinq commissaires de ligne d’arrivée qualifiés, au minimum, doivent être chargés d’enregistrer la place de chaque coureur au moment où il franchit la ligne d’arrivée. Le classement officiel de chaque course est établi à la majorité simple des commissaires de ligne d’arrivée. Le classement officiel doit être transmis au secrétaire du collège des commissaires pour l’enregistrement sur les feuilles de course.

(texte modifié au : 01.01.19)

6.1.039 bis   Au cas où plusieurs des systèmes de chronométrage décrits ci-dessus sont utilisés lors d’une épreuve, l’ordre de priorité est le suivant :

  1. Pour le Contre-la-montre BMX Racing 
    1. Photo finish ou cellules de chronométrage
    2. Transpondeurs en complément de la photo finish, comme exposé ci-dessus
  2. Pour la Course BMX Racing (Toutes les phases)
    1. Photo finish
    2. Transpondeur en complément de la photo finish, comme exposé ci-dessus
    3. Caméra vidéo
    4. commissaire de ligne d'arrivée
  3. Pour déterminer les couloirs
    1. Transpondeurs en complément de la photo finish, comme exposé dans l’article ci-dessus
    2. Photo finish

Titre VI-UCI Page 15 - ▲

L’utilisation d’un équipement vidéo est obligatoire pour toutes les épreuves internationales de BMX Racing excepté lorsque la photo finish et les transpondeurs sont utilisés ensemble.

Dans le cas où un système de notation spécifique est requis par le règlement UCI, un tel système de notation à l'arrivée doit être en place et d'autres systèmes avec une priorité inférieure ne sont pas nécessaires.

(texte modifé au 01.01.19, 01.01.21)

Publication des résultats

6.1.040   Au cours de chaque tour de compétition, les résultats de chaque série doivent être publiés dans les dix minutes suivant la conclusion de toutes les séries pour cette catégorie en question. Par défaut, les résultats seront imprimés et affichés à au moins un endroit, sauf indication contraire dans le guide technique ou durant la réunion des chefs d’équipe. Les résultats peuvent être fournis électroniquement.

Quelle que soit la méthode de publication, les résultats doivent faire apparaître d’une façon ou d’une autre l’heure à laquelle ils ont été publiés.

(texte modifié au : 01.01.18)

Classement final

6.1.041   Le classement final d’une épreuve de BMX Racing est établi, pour chaque catégorie (ou catégorie regroupée), en fonction de :

  1. La phase atteinte (finale, qualifications ou manches qualificatives ou dans le cas spécifique d'une Coupe du Monde Supercross BMX Racing UCI avec 17 inscriptions ou plus dans la catégorie en question, le Tour 1 ou la Dernière chance, selon le cas).
  2. Si la place obtenue est la finale ou les qualifications, le classement du dernier cycle terminé dans cette phase.
  3. Si la place obtenue est la manche qualificative, le total de points lors de cette phase, Au cas où les manches qualificatives ne sont pas complètes, le total des points de tous les tours des manches qualificatives qui étaient complètes.
    Dans le cas d'une épreuve d’une Coupe du Monde Supercross BMX Racing UCI, pour chaque catégorie avec au moins 17 inscriptions, au cas où la phase de la Dernière chance ne serait pas terminée, alors ceux de la phase de la Dernière chance doivent être classés en dessous de ceux qui se sont qualifiés directement au premier tour des qualificatifs.
    Dans le cas d'une Coupe du Monde Supercross BMX UCI avec 17 inscriptions ou plus dans la catégorie en question :
    1. Dans le cas d'une Coupe du Monde BMX Racing UCI. Si la phase atteinte est le Tour 1, alors la position d'arrivée de le Tour 1
    2. Si la Phase atteinte est la Dernière chance, alors les coureurs qui se qualifieront directement pour les Qualifications du Tour 1 seront classés au-dessus des coureurs participant à la Dernière chance, les coureurs de la Dernière chance étant classés en fonction de la position d'arrivée en Dernière chance.

Titre VI-UCI Page 16 - ▲

  1. Le temps réalisé lors de la dernière manche disputée ; en cas d’égalité, le temps réalisé lors de la manche précédente.
  2. Lorsque deux coureurs à égalité ne peuvent être séparés par leurs temps, le départage dans l’article 6.1.041ter doit être app

(texte modifié au : 01.01.18, 01.01.21, 01.01.22)

6.1.041 bis   (N)En cas de regroupement de catégories, le classement final est scindé conformément à l’article 6.1.014. Un classement final est alors préparé séparément pour chaque catégorie.

Égalité dans une série

6.1.041 ter   La méthode de départage est utilisées dans les cas suivants :

  1. Dans le cas ou plus d’un coureur dans une course est marqué avec le même IRM comme décrit dans les 6.1.034 et 6.1.035
  2. Dans le cas où une égalité se produit dans une course où une décision précise ne peut pas être déterminée par un système de chronométrage approprié pour une place offrant de courir dans une manche qualificative ou les qualifications ou dans le cas d'une Coupe du Monde Supercross BMX Racing UCI avec au moins 17 inscriptions dans la catégorie en question, manche 1 ou Dernière chance ;
  3. Dans le cas où une égalité se produit lorsque le classement final est déterminé, comme décrit dans l’article 6.1.041

Dans tous les cas ci-dessus, l’égalité sera rompue en appliquant les méthodes suivantes dans l’ordre indiqué ci-dessous jusqu’à ce que l’égalité soit rompue. Dans le cas la méthode n’est pas disponible ou pas applicable à la situation, la prochaine méthode de départage sera utilisée.

  1. Temps dans la course précédente
  2. La position dans la course précédente
  3. Si c’est applicable à la situation, le meilleur résultat du coureur précédant les qualifications (son temps, ou s’il n’est pas disponible, son classement) précédant en ordre décroissant la demi-finale, le quart de finale, le huitième de finale, etc. jusqu’à atteindre les manches qualificatives
  4. Classement dans les manches qualificatives 3, 2 et 1 (dans cet ordre) ;
  5. Résultats du Contre-la-montre BMX Racing (le cas échéant)
  6. Pour les catégories championnat, le classement individuel BMX Racing UCI, ou pour le niveau Challenge et les catégories Masters, le classement national or de séries utilisées pour la répartition des manches qualificatives, s’il y en a

 

Titre VI-UCI Page 17 - ▲

  1. Dans le cas d’une égalité rompue entre les scores avec le même IRM des coureurs, au hasard

Autrement, si une égalité ne peut pas être rompue selon la méthode ci-dessus, les coureurs concernés doivent partager la position en question, et la (les) place(s) ci-dessous ne seront pas attribuées. Par exemple, 2 coureurs à égalité pour la 5ème place dans les demi-finales, recevront les deux la 9ème place dans le classement final, la prochaine place attribuée serait la 11ème place.

(texte modifié au 01.01.19, 01.01.21, 01.01.22)

6.1.041 quarter   En cas d’égalité dans une série dans l’une des trois manches qualificatives ou de places non qualificatives d’une série dans les qualifications ou dans un podium en finale, lorsqu’une décision ne peut pas être prise clairement avec le système de chronométrage en vigueur, les coureurs à égalité recevront le nombre de points attribués à la place la plus élevée. Par exemple : un litige entre les 5e places et 6e place offrirait aux deux coureurs, en cas d’égalité, les points de la 5e place pour cette série ; la 6e place ne serait pas attribuée.
Les podiums en finale font référence aux coureurs classés 1er à 3e pour les catégories Championnats et Masters et 1er à 8e pour les catégories Challenge.

(texte modifié au 01.01.19, 01.01.21)

Règles de comportement

Départ

6.1.042   Tous les coureurs doivent prendre le départ dans le couloir qui leur a été attribué. En cas de refus de se placer dans le couloir assigné lorsque le Commissaire responsable de la butte de départ le demande ou le fait qu’un coureur ne respecte pas son couloir sans le notifier préalablement au départ fait qu’il sera disqualifié (DSQ).

Il relève de la responsabilité de chaque coureur de se trouver au bon moment en pré-grille et dans le bon couloir sur la grille de départ. Tout coureur n’arrivant pas en pré-grille à l’heure indiquée par les officiels de pré-grille devra choisir en dernier sa position sur la grille de départ.

Dans le cas où une série doit être recourue, tous les coureurs doivent s’élancer depuis les couloirs leur ayant été précédemment attribués.

Tout coureur qui, d’une façon ou d’une autre, perturbe ou tente de retarder ou de perturber la procédure de départ d’une course, pour une raison non acceptée par le président du collège des commissaires, peut être disqualifié.

(texte modifié au 01.01.19)


Titre VI-UCI Page 18 - ▲

6.1.043   Le départ d’une course de BMX Racing doit être donné par l’intermédiaire d’un système à boîte vocale. En cas d’utilisation combinée d’une grille de départ contrôlée électroniquement et d’un système de départ à boîte vocale, les commandes enregistrées dans la boîte vocale (l’appel du starter) doivent être les suivantes :

  1. Étape 1 : « Ok riders, random start » ;
  2. Étape 2 : « Riders ready »

« Watch the gate ».

Pour des raisons de sécurité, le bouton « stop » peut être pressé à tout moment jusqu’à la fin de l’étape 2.

Les exigences relatives à la boîte vocale et au système électronique de départ sont décrites dans l’Annexe 3

Position de la bicyclette sur la grille de départ

6.1.044   La roue avant doit être plaquée contre la grille, rester au sol et ne pas bouger pendant l’appel du starter, conformément à l’article 6.1.043.

Comportement général

6.1.045   Tous les coureurs sont tenus de respecter le Règlement UCI et de suivre l’ensemble des instructions qui leur sont données, à tout moment de l’épreuve, par les commissaires ou officiels.

Chaque coureur doit se comporter en permanence dans le respect de l’esprit sportif et éviter tout comportement qui puisse jeter le discrédit sur sa personne ou nuire à la réputation du BMX Racing.

L’usage d’un langage obscène ou grossier est interdit. Les coureurs faisant usage d’un tel langage seront sanctionnés à la discrétion du collège des commissaires.

6.1.046   Les coureurs inscrits pour une compétition et ayant validé leur participation lors de la confirmation des partants sont les seuls autorisés à s’entraîner ou à courir sur n’importe quelle portion de la piste pendant les jours de compétition.

6.1.047   Le collège des commissaires est l’autorité suprême de chaque compétition. Il a le droit de sanctionner tout concurrent, proche, spectateur ou chef d’équipe, par souci de sécurité ou en cas d’infraction au règlement.

6.1.048   Si une course est arrêtée avant son terme par les commissaires, les coureurs engagés dans cette course doivent attendre les instructions à la sortie de l’aire d’arrivée.

Un nouveau départ sera annoncé par le président du collège des commissaires, ou le commissaire qu’il a désigné. Une course ne fera l’objet d’un nouveau départ que si le président du collège des commissaires estime que son déroulement a été perturbé par un problème dans la procédure de départ ou du fait d’un spectateur, d’un animal ou de tout autre phénomène extérieur. .

Titre VI-UCI Page 19 - ▲

6.1.049   Si un coureur chute ou est contraint de s’arrêter en raison d’un problème mécanique pendant une course, il est de sa responsabilité première de s’écarter de la piste, avec sa bicyclette, afin de gêner le moins possible les autres concurrents et d’éviter tout retard inutile. Si un coureur ne peut pas se relever ou ne se relève pas après une chute, il ne peut être déplacé que par les secouristes ou avec l’autorisation d’un médecin qualifié.

Suite à une chute ou un problème mécanique, les coureurs concernés, afin d’être classés, doivent parcourir la distance complète de la piste, selon leur catégorie, sans aucune aide et conformément, le cas échéant, à l’article 6.1.055 « Retour sur la piste ». Ce faisant, ils doivent s’assurer de ne pas retarder inutilement la suite de l’épreuve s’ils sont capables de continuer. Dans le cas contraire, ils peuvent être considérés comme DNF.

Drapeaux de piste

6.1.050   Des drapeaux aux couleurs énumérées ci-dessous peuvent être utilisés par les officiels de piste afin de communiquer entre eux ou avec les coureurs se trouvant sur la piste. Ces drapeaux ont les significations suivantes :

  1. DRAPEAU VERT : la piste est dégagée et le départ peut être donné. Un drapeau vert peut être utilisé par l’officiel chargé de donner le départ ;
  2. DRAPEAU JAUNE : la piste n’est pas dégagée et les coureurs doivent rester sur la grille ;
  3. DRAPEAU ROUGE : les coureurs se trouvant sur la piste doivent s’arrêter immédiatement et attendre des instructions complémentaires à la sortie de l’aire d’arrivée. Seul le président du collège des commissaires, ou le commissaire qu’il a désigné, peut utiliser le drapeau rouge.

 

 

Chap.I §3 - Infractions, appels et sanctions

Infractions

6.1.051   Les infractions décrites dans ce chapitre seront sanctionnées par le collège des commissaires conformément à l’article 6.1.063 et aux articles suivants.

6.1.052   Si nécessaire, les commissaires détermineront si l’infraction a été commise intentionnellement ou non. Une infraction est considérée comme intentionnelle dans la mesure où elle aurait pu être évitée.

Gêne intentionnelle

6.1.053   Le BMX Racing étant un sport de contact, il est souvent difficile de savoir dans quelle mesure un coureur en a gêné un autre. Les commissaires détermineront si le geste était intentionnel ou non. Si une gêne aurait pu être évitée, mais a tout de même été commise, les commissaires peuvent la juger intentionnelle.


Titre VI-UCI Page 20 - ▲

Poussée intentionnelle hors de la piste

6.1.054   Aucun coureur ne doit pousser intentionnellement un autre coureur en dehors de la piste.

Retour sur la piste

6.1.055   Tout coureur quittant la piste pendant une course, quelles que soient les circonstances, doit y revenir par le point d’accès le plus proche. Il doit veiller à ne pas gêner les autres coureurs et à ne pas couper la piste de façon à en tirer un avantage.

Contact

6.1.056   Un coureur ne peut utiliser aucune partie de son corps ou de sa bicyclette pour entrer en contact avec le corps ou la bicyclette d’un autre coureur, pendant une course, dans le but d’entraver sa progression afin de le doubler ou de le voir se faire doubler par un autre coureur.

Obstruction dans la dernière ligne droite

6.1.057   Le leader d’une course est en droit de choisir sa trajectoire sur la piste et dans les virages. Il ne doit cependant pas empêcher intentionnellement un autre coureur de le dépasser dans la dernière ligne droite.

Course d’équipe

6.1.058   Il est interdit de courir en équipe ou d’aider les autres concurrents à obtenir un meilleur classement à l’arrivée.

Intervention d’une tierce partie

6.1.059   Personne ne doit perturber une course, que ce soit pour le compte d’une équipe ou d’un coureur ou pour toute autre raison.

 

Appels

Règles générales

6.1.060   Lors de toute épreuve de BMX Racing, un appel peut être déposé, concernant le résultat d’un coureur, auprès du président du collège des commissaires, par l’intermédiaire du chef d’équipe de ce coureur. Le résultat d’un coureur signifie uniquement, dans ce contexte, l’enregistrement effectué, avec le système de chronométrage approprié, de l’ordre d’arrivée dans lequel les coureurs ont franchi la ligne et non les décisions du collège des commissaires indiquées dans les résultats, telles que les IRM.

Un appel concernant une décision rendue par le collège des commissaires ne peut être déposé au cours d’une compétition. Les commissaires responsables doivent rendre leurs décisions sur place, par l’intermédiaire du président du collège des commissaires, en cas d’incidents ou d’irrégularités en course.

Comment faire appel

Titre VI-UCI Page 21 - ▲

6.1.061   Un coureur souhaitant déposer un appel en vertu de l’article 6.1.060 ne peut le faire que par écrit. L’appel doit être présenté par le chef d’équipe du coureur au président du collège des commissaires, ou le commissaire qu’il a désigné, dans les 15 minutes suivant la publication des résultats ayant donné lieu à réclamation. Le président du collège des commissaires, ou le commissaire qu’il a désigné, mènera une enquête et rendra sa décision avant le début de la prochaine phase de l’épreuve pour la catégorie du coureur concerné, quelle que soit la nature du cas. La décision rendue par le commissaire responsable, pour l’ensemble des appels, est définitive et ne peut faire l’objet d’un appel.

6.1.062   Si un appel est déposé dans la limite de temps indiquée dans l’article 6.1.061, le président du collège des commissaires, ou le commissaire qu’il a désigné, examinera le système de chronométrage approprié afin de rendre sa décision. Aucune autre source ne peut être prise en considération.

S’il n’est pas possible de procéder à l’examen du système de chronométrage utilisé en raison d’une défaillance du matériel, les résultats de la course seront établis sur la base des résultats portés sur la feuille de course.

Le ou les chef(s) d’équipe, ainsi que le ou les coureur(s) impliqués dans la réclamation peuvent être convoqués par le président du collège des commissaires.

Sanctions

6.1.063   Sans préjudice des dispositions des titres 1 et 12 du Règlement UCI, le collège des commissaires peut appliquer toute sanction prévue au présent chapitre à l’encontre d’un coureur ayant enfreint le Règlement UCI.

Avertissement officiel

6.1.064   Un coureur peut recevoir un avertissement oral officiel en cas de comportement contestable. Le premier avertissement donné à un coureur au cours d’une épreuve n’a pas d’autre conséquence que l’avertissement en lui-même. Un nouvel avertissement au cours de la même épreuve, pour la même ou pour toute autre infraction, entraînera cependant sa disqualification de la compétition.

L’avertissement doit figurer sur la version papier des résultats et être affiché par le secrétaire sur les écrans ou les tableaux d’affichage.

Relégation

6.1.065   Un coureur peut être rétrogradé (REL) et recevoir un certain nombre de points de pénalité, conformément à l’article 6.1.034.

Disqualification d’un coureur

6.1.066   Un coureur peut être disqualifié (DSQ) et, par conséquent, privé de poursuivre l’épreuve, soit dans la catégorie dans laquelle l’infraction a été commise, soit pour

Titre VI-UCI Page 22 - ▲

l’ensemble de la compétition. Le coureur n’apparaîtra pas dans le classement final et ne recevra pas de points UCI pour cette épreuve.

Exclusion d’un contrevenant du site de compétition

6.1.067   Le collège des commissaires est libre d’exclure du site de compétition, à son entière discrétion, un contrevenant ayant commis une infraction à l’encontre des dispositions de ce présent règlement.

Suspension

6.1.068   L’UCI est libre, à son entière discrétion et pour des raisons valables, de suspendre un coureur pour un temps donné ou de retirer complètement la licence lui permettant de participer à des épreuves de BMX Racing. Les infractions suivantes sont passibles de suspension :

  1. Concourir sous un faux nom ;
  2. Fournir de fausses informations concernant son âge, sa catégorie, ou autre, au moment de l’inscription, afin d’en tirer un avantage déloyal ;
  3. Comploter avec un autre coureur, ou plus, afin de déterminer à l’avance le résultat d’une course ;
  4. Offrir ou recevoir, directement ou indirectement, des pots-de-vin ou autres avantages destinés à influencer le résultat d’une course, en direction ou de la part de toute autre personne, notamment des coureurs, commissaires, officiels et spectateurs ;
  5. Introduire ou utiliser volontairement une bicyclette non conforme au règlement de l’épreuve, y compris modifier, enlever, altérer ou falsifier un appareil de chronométrage ;
  6. Modifier les caractéristiques de toute bicyclette après inspection, en violation du règlement de l’épreuve ;
  7. S’adonner à des pratiques déloyales, à un mauvais comportement ou à des actions portant atteinte au BMX Racing, lors d’une épreuve spécifique ou non.

6.1.070   Afin d’éviter toute ambiguïté, le collège des commissaires n’est pas habilité à suspendre le détenteur d’une licence. Seule l’UCI, ou la fédération nationale concernée pour les épreuves inscrites au calendrier national, peut prononcer une suspension.

 

 

Chap.I §4 - Bicyclette, tenue et équipement

6.1.071   Toutes les bicyclettes, vêtements et équipements doivent respecter les dispositions générales énoncées dans ce chapitre et doivent également se conformer aux règlements détaillés dans la Partie 1, Chapitre III du règlement UCI.

(texte modifié au : 01.01.18)

Inspection

6.1.072   Pour éviter tout doute, avant les séances d’entraînement officielles, avant le début ou au cours d’une épreuve, le coureur, sa bicyclette, son casque et sa tenue peuvent

 

Titre VI-UCI Page 23 - ▲

être inspectés par les commissaires par un agent ou un organisme de l'UCI. Une telle vérification, si elle est faite, consiste uniquement à confirmer la conformité aux exigences sportives et techniques de ces règlements. Les vêtements et les équipements qui ne sont pas conformes au présent règlement peuvent être refusés si une telle non-conformité est constatée, dans le cas où le coureur n'est pas autorisé sur la piste jusqu'à ce que cette non-conformité soit corrigée. Si une telle non-conformité est notée après ou lors d'un tour, le coureur peut être noté comme DNF (Did Not Finish) pour le tour en question.

Tous les coureurs doivent porter des tenues reconnaissables, par leur style et leur aspect général, à des tenues typiques de BMX Racing et, de ce fait, différentes de celles des autres disciplines cyclistes.

Tout coureur ne respectant pas l’ensemble des instructions lui ayant été données par les commissaires concernant sa tenue ou son équipement ne sera pas autorisé à concourir et pourra être rétrogradé ou disqualifié par le président du collège des commissaires si la non-conformité de son équipement est constatée.

Que sa bicyclette, sa tenue ou son équipement soient inspectés ou non par un commissaire ou un autre officiel, chaque coureur est tenu d’utiliser un équipement conforme au Règlement UCI (articles 1.3.001, 1.3.002 et 1.3.003). Le fait qu’une non-conformité n’ait pas été constatée plus tôt ne constitue pas une ligne de défense si elle venait à être constatée au cours de la même épreuve ou de toute autre épreuve à l’avenir.

(texte modifié au : 01.01.18)

Cadre

6.1.073   Le cadre de la bicyclette doit être suffisamment solide pour supporter les rigueurs des courses de BMX Racing. Il ne doit pas comporter de craquelures ou de pliures, ni de soudures craquelées ou défectueuses.

Les accessoires aérodynamiques, les protections de chaîne, les béquilles latérales, les garde-boue, les accessoires en métal tels que les réservoirs d’essence factices, les écrous papillon, tout équipement superflu soudé ou fixé mécaniquement tels que les barrettes de protection de chaîne, les rétroviseurs et tout autre objet tranchant et saillant sont interdits.

Les cadres et les composants doivent être conformes au règlement 1.3.024 concernant les propriétés aérodynamiques. Les accessoires superflus montés sur châssis ne sont pas autorisés.

(texte modifié au : 01.01.18)

Roues

6.1.074   Les axes de roues ne peuvent pas dépasser de plus de 5 mm les écrous du moyeu.


Titre VI-UCI Page 24 - ▲

Les bicyclettes inscrites dans les catégories pour les bicyclettes standard de 20 pouces: les roues ne doivent pas dépasser 57 cm (22 ½ pouces) de diamètre avec les pneus gonflés.

Bicyclettes inscrites dans les catégories pour les bicyclettes Cruiser 24 pouces: les roues doivent avoir au moins 57 cm (22 ½ pouces) de diamètre et pas plus de 66,05 cm (26 pouces) de diamètre avec les pneus gonflés.

Les fixations rapides ne sont pas recommandées, mais peuvent être utilisées si les leviers de serrage sont scotchés ou attachés en position fermée.

(texte modifié au : 01.01.18)

Guidons

6.1.075   La largeur maximale des guidons est de 73.7 cm (29").

L’élévation maximale des guidons est de 30.5 cm (12").

Les poignées de guidon sont obligatoires et doivent couvrir intégralement les extrémités du guidon.

Les guidons présentant des craquelures ou des pliures ne sont pas autorisés.

(texte modifié au : 01.01.18)

Jeu de direction

6.1.076   La fourche doit tourner avec aisance dans le roulement de direction, sans résistance ni jeu excessif.

La tige de potence ne doit pas dépasser, au-dessus de l’écrou du jeu de direction, la hauteur recommandée par le fabricant, ou de plus de 5 mm si aucune hauteur maximale ne figure sur la tige.

Freins

6.1.077   Toutes les bicyclettes utilisées en compétition doivent être équipées d’un frein arrière efficace, qui doit être actionné à la main.

Le câble du frein arrière / flexible de frein doit être fixé au cadre.

Un frein avant peut être utilisé, mais il n’est pas obligatoire.

L’embout du levier de frein doit être arrondi ou recouvert de façon à ne présenter aucun danger.

Toutes les extrémités de câble doivent être recouvertes ou soudées afin d’éviter qu’elles ne s’effilochent.

(texte modifié au : 01.01.18)


Titre VI-UCI Page 25 - ▲

Selle

6.1.078   La monture de la selle doit être construite dans un matériau suffisamment solide pour résister à la pression de la tige de selle.

La tige de selle doit être fixée au cadre au moyen d’un collier de serrage. Le boulon de fixation de ce collier de serrage ne doit pas dépasser de plus de 5 mm.

Pédaliers, pédales et vitesses

6.1.079   La longueur des manivelles est laissée libre, tant qu’elles ne perturbent pas la garde au sol de la bicyclette.

Le jeu de roulement du pédalier doit être ajusté de manière à permettre au pédalier de tourner sans résistance ni jeu notable.

Les pédales doivent être solidement fixées aux manivelles. Les cale-pieds et les sangles ne sont pas autorisés.

Les pédales à blocage automatique sont autorisées pour tous les coureurs de 13 ans et plus. Pour lever toute ambigüité, les coureurs âgés de 12 ans et moins doivent utiliser des pédales plates sans système de blocage automatique. Les dérailleurs sont autorisés.

(texte modifié au : 01.01.19)

Pédaliers, pédales et vitesses

6.1.080   Pour le BMX Racing, la bicyclette devrait être conduite soit par une chaine ou une courroie

(texte modifié au : 01.01.18)

 

 

Chap.I §5 - Tenue et équipements de sécurité

Casque et protections

6.1.081   Les casques doivent intégralement recouvrir le visage et être équipés d’une visière d’une longueur minimale de 10 cm. Les casques ouverts ne sont pas autorisés. Conformément à l’article 1.3.002, les casques et les visières ne peuvent être modifiés.

Le casque doit être sanglé en permanence, à l’entraînement ou en course, ou dès qu’un coureur se trouve dans les limites de la piste.

Retirer son casque pendant une course, quelle que soit la raison, du départ au franchissement de la ligne d’arrivée, équivaut à un abandon. Le coureur concerné sera considéré comme DNF.

L’UCI recommande vivement aux coureurs de porter les protections suivantes :

  1. Protection dorsale, coudières, genouillères et protection pour épaules en matière rigide.
  2. Protection des vertèbres cervicales.


Titre VI-UCI Page 26 - ▲

Maillot

6.1.082   Le maillot doit être ample et ses manches longues doivent descendre jusqu’aux poignets du coureur. Les maillots utilisés lors des épreuves de BMX Racing doivent être conçus et vendus spécifiquement pour la pratique du BMX Racing, du moto-cross ou du mountain bike de descente. Les maillots de ce genre réalisés sur-mesure sont autorisés à condition de respecter les exigences de cet article.

Les maillots de cyclisme sur route, les combinaisons moulantes et les ensembles une-pièce comprenant à la fois le maillot et le pantalon / short ne sont pas autorisés lors des épreuves de BMX Racing. Les maillots à fermetures éclair sont également interdits, à l’exception des fermetures éclair très courtes (moins de 10 cm) au niveau du cou.

Le maillot doit être ajusté au niveau de la taille, ou rentré dans le pantalon avant le départ, afin d’éviter toute gêne.

6.1.083   Conformément à l’article 1.3.059, tout coureur participant aux Championnats du Monde BMX Racing (niveaux Championnat, Challenge et Masters), ainsi qu’aux Championnats continentaux (niveau Championnat), doit porter un maillot national semblable à ceux de ses compatriotes (article 1.3.056 et suivants). La seule différence autorisée est la publicité figurant sur le maillot. Le maillot de l’équipe nationale doit être porté en toutes circonstances : sur la piste, lors des cérémonies de remise des prix, les conférences de presse, les interviews télévisées, les séances d’autographes et lors de toute autre occasion nécessitant de faire bonne figure devant les médias et le monde extérieur.

6.1.084   Le maillot de l’équipe nationale est régi par l’article 1.3.056 et les suivants.

Le maillot de champion national est régi par les articles 1.3.068 et 1.3.069. Afin d’éviter toute ambiguïté, seuls les coureurs ayant remporté le titre national dans la catégorie Championnat sont autorisés à porter un maillot à manche distinctive, conformément à l’article 1.3.069. Les coureurs des autres catégories ne sont pas autorisés à en faire autant (quelle que soit la manche).

6.1.084 bis   Régi par les articles 1.3.060 à 1.3.067, le maillot de champion du monde doit être approuvé par l’UCI.

Pantalon

6.1.085   La tenue couvrant les jambes des coureurs de BMX Racing est destinée à les protéger et à réduire le risque de blessure. Cet objectif peut être atteint soit avec un pantalon, soit avec un short accompagné des genouillères et protège-tibias appropriés. Ces pantalons, ou shorts, doivent être conçus et vendus spécifiquement pour la pratique du BMX Racing, du moto-cross ou du mountain bike de descente. Les pantalons, ou shorts, de ce genre réalisés sur-mesure sont autorisés à condition de respecter les exigences de cet article.


Titre VI-UCI Page 27 - ▲

Les pantalons du genre décrit ci-dessus doivent être amples, constitués d’une seule pièce et fabriqués dans un matériau résistant aux déchirures. Ils doivent entièrement recouvrir les deux jambes et descendre jusque juste au-dessus de la chaussure ou de la cheville.

Shorts. Les shorts du genre décrit ci-dessus doivent être amples, constitués d’une seule pièce et fabriqués dans un matériau résistant aux déchirures. Ils doivent être portés en même temps que des protections appropriées pour les jambes, couvrant l’ensemble du genou et du tibia jusque juste au-dessus de la cheville. Les protections couvrant uniquement le genou, ou le genou et la partie supérieure du tibia, ne sont pas acceptées. Ces protections destinées à protéger le genou et l’ensemble du tibia doivent être conçues et vendues spécifiquement pour la pratique du BMX Racing, du moto-cross ou du mountain bike de descente et doivent descendre jusque juste au-dessus de la chaussure ou de la cheville.

Les pantalons, ou shorts, fabriqués dans un matériau moulant ne sont pas autorisés, car ne résistant pas aux déchirures. De tels pantalons, shorts ou collants peuvent uniquement être portés sous des pantalons ou shorts conformes, pour couvrir (ou en dessous) des protections genou-tibia conformes ou pour contribuer au maintien de telles protections. Un tel matériau ne peut être considéré en lui-même comme un élément protecteur.

Gants

6.1.086   Tous les coureurs, dès qu’ils se trouvent sur la piste, en séance d’entraînement ou en course, doivent porter des gants recouvrant complètement le bout des doigts.

Accessoires

6.1.087   Il est interdit d’ajouter tout accessoire aérodynamique sur les équipements personnels.

6.1.088   Les caméras ne sont pas autorisées en course. Dans le cas contraire, il en va de la responsabilité des coureurs de fixer les caméras de façon à éviter tout danger. L’UCI peut décider d’autoriser les caméras en course, mais uniquement pour les besoins d’une société de production TV. Les fixations en métal / permanentes pour les caméras sont interdites ; le ruban adhésif et le velcro sont autorisés.

Les caméras (conformément à ce qui est décrit ci-dessus) ne peuvent être utilisées que par les coureurs de la catégorie Championnat.

6.1.089   Les concurrents ne sont pas autorisés à utiliser des liaisons radio ou tout autre moyen de communication à distance.

 

 

Chap.I §6 - Identification des coureurs

Plaques à numéro

6.1.090   Les coureurs doivent être identifiés, pendant la compétition, par un numéro, conformément aux articles 1.3.073 et 1.3.074.


Titre VI-UCI Page 28 - ▲

Sans préjudice des dispositions relatives au système international de numéro de carrière permanent, un coureur se verra attribuer un numéro lors de chaque épreuve.

6.1.091   Une plaque à numéro doit être fixée à l’avant du guidon de chaque bicyclette engagée dans l’épreuve.

Les plaques à numéro doivent être en plastique ou d’un autre matériau souple similaire.

Les coureurs doivent utiliser de la façon suivante, pour la plaque et le numéro, les combinaisons de couleurs correspondant à leur catégorie :

  1. Championnat
    1. Hommes Élite, Femmes Élite : plaque blanche, chiffres noirs ;
    2. Hommes Moins de 23 ans, Femmes Moins de 23 ans : plaque grise, chiffres blancs ;
    3. Hommes Junior, Femmes Junior : plaque noire, chiffres blancs.
  2. Challenge / Masters
    1. Garçons, Hommes, Masters : plaque jaune, chiffres noirs ;
    2. Filles, Femmes : plaque bleue, chiffres blancs ;
    3. Cruiser : plaque rouge, chiffres blancs.

(texte modifié au 01.01.22)

6.1.092   En cas d’utilisation d’un système de photo finish, chaque bicyclette engagée dans la compétition doit disposer, si le guide technique le demande, d’une plaque / autocollant à numéro placé(e) juste derrière le tube de direction. Les chiffres doivent être noirs, placés sur un fond blanc, ou blanc placés sur un fond noir.

(texte modifié au 01.01.21).

6.1.093   Lors des épreuves de BMX Racing agréées par l’UCI, chaque coureur doit porter le numéro qui lui a été attribué, conformément à l’ensemble des dispositions spécifiques de ce règlement, dont celles, le cas échéant, concernant le système international de numéro de carrière permanent. Tout coureur ne portant pas le bon numéro ne sera pas autorisé à prendre le départ ou sera rétrogradé si cela est constaté après le départ d’une course.

Le fond de la plaque à numéro doit être exempt, pendant toute la durée de la compétition, de toute inscription, autocollant ou élément susceptible d’entraver la lecture du numéro. Les coureurs ne doivent pas couper ou dégrader la plaque ou y ajouter des autocollants ou des inscriptions supplémentaires.

 

Titre VI-UCI Page 29 - ▲

 

Chap.I §7 - Système International de Numéros Élite UCI

6.1.094   Le système international de numéros Élite UCI (désigné auparavant sous le nom de système de Numéros de carrière permanents) ne s’applique qu’aux catégories Hommes Élite et Femmes Élite. Ce système permet aux meilleurs coureurs déterminés comme cité ci-dessous dans l’article 6.1.095 de choisir un numéro spécifique qu’ils peuvent utiliser de façon exclusive tout au long de leur carrière Élite, conformément aux règles ci-dessous.

(texte modifié au 01.01.19, 01.01.22)

Critères d’attribution des numéros

6.1.095   La liste des numéros Internationales Elite UCI définie en janvier 2018 sera bloquée jusqu'au 31 décembre 2021 ; Pendant cette période, les numéros Elite Internationaux UCI ne seront pas retirés.

Après la publication des classements individuels UCI BMX Racing pour les hommes Elite et femmes Elite du 31 décembre 2021, tous les numéros Elite internationaux UCI précédemment attribués deviennent à nouveau disponibles. Les coureurs classés parmi les 40 meilleurs hommes Elite et les 40 meilleures femmes Elites dans le classement UCI individuel du 31 décembre 2021 pourront sélectionner un numéro Elite UCI International. Les coureurs déjà en possession d'un numéro International Elite UCI peuvent choisir de conserver ce numéro ; autrement tous ces numéros doivent être compris entre 10 et 199.

Dans le cas où les coureurs sélectionnés par leur Fédération Nationale pour participer aux Jeux Olympiques de Tokyo 2020 (si finalement a lieu aux dates reportées), ou d'anciens Champions du Monde Elite ou d'anciens Champions Olympiques ne sont plus dans le top 40, ils peuvent également demander un numéro Elite International UCI conformément à la méthode spécifiée ci-dessus, pourvu qu’ils soient encore en possession d'une licence Elite UCI et figurent dans le classement individuel BMX Racing UCI du 31 décembre au moins 1 an au sein du dernier Cycle Olympique. En cas de demandes multiples pour le même numéro, les demandes des Champions Olympiques actuels, des Champions du Monde actuels doivent être dans cet ordre de priorité ; Puis, la demande du coureur avec le meilleur classement du 31 décembre 2021 sera prioritaire.

Ces demandes doivent être reçues jusqu'au 31 janvier 2022 inclus, après quoi aucunes autres demandes ne seront prises en compte.

Tous les coureurs qui ne correspondent pas aux critères décrits ci-dessus doivent avoir leurs numéros Elites Internationaux UCI (anciennement appelés numéros de carrière permanents de l'UCI) supprimés.


Titre VI-UCI Page 30 - ▲

À partir du 1er janvier 2022, ils doivent utiliser un numéro aléatoire qui leur est attribué par l’organisateur des événements dans lesquelles ils s'inscrivent et qui ne sont pas en conflit avec un numéro Elite International UCI attribué.

Cette procédure doit être répétée comme décrit ci-dessus pour chaque Cycle Olympique. Dans le but d'attribuer des numéros Elite Internationaux BMX Racing UCI, chaque Cycle Olympique débute le 1er janvier de l'année suivant les Jeux Olympiques et se termine le 31 décembre de l'année des Jeux Olympiques.

Une fois qu'un coureur met fin à sa carrière de compétition Elite BMX Racing, son numéro Elite International UCI sera à nouveau disponible à la fin du Cycle Olympique. Un coureur sera considéré comme ayant pris sa retraite lorsqu'il ne figura pas dans le classement individuel UCI du 31 décembre en 2 années consécutives ou lors de la notification de la retraite envoyée par l’UCI pour le coureur en question. Ces coureurs perdent le droit d'utiliser leurs numéros Elite Internationaux UCI au début de la saison pour lesquels ils ne détiennent plus de licences dans la catégorie Elite.

Dans certaines circonstances, la Commission BMX Racing de l'UCI peut occasionnellement décider de retirer le numéro Elite International UCI d'un coureur afin qu'il ne soit plus disponible pour être sélectionné par quelqu'un d'autre une fois que la carrière Elite du coureur est terminée.

Ce numéro lui est attribué exclusivement et ne peut être utilisé par aucun autre coureur du même sexe dans les catégories Championnat y compris la catégorie Junior.

Une fois décerné, le coureur doit utiliser son numéro Elite International lors de toutes les épreuves internationales de BMX. La plaque à numéro doit faire apparaître des chiffres noirs, sur fond blanc, conformément à l’article 6.1.091.

(texte modifié au 01.01.18,01.01.21, 01.01.22).

6.1.095 bis   Les coureurs de la catégorie championnat sans numéro Elite International UCI se verront attribuer un numéro dans les rangs suivants ;

Elite (hommes et femmes) 200-499
Moins de 23 ans (hommes et femmes) 500-799
Junior (hommes et femmes) 800-999

Dans tous les cas, la combinaison de couleurs des plaques à numéro doit respecter l'article 6.1.091

(article modifié au 01.01.21, 01.01.22).


Titre VI-UCI Page 31 - ▲

6.1.096   Les numéros 1 à 8 sont réservés et attribués aux huit finalistes des catégories hommes Elite et femmes Elite des Championnats du Monde BMX Racing de l’année précédente. Ils peuvent être utilisés pour la saison à venir et le reste de la saison en cours après les Championnats du Monde. Un coureur éligible pour les numéros 1 à 8 peut le porter jusqu’aux Championnats du Monde suivants. Pendant cette période, le coureur conservera son numéro Elite International UCI, s’il le choisi qui ne pourra pas être attribué à un autre coureur.

Les coureurs doivent informer l'UCI de leur intention d'utiliser le numéro 1 à 8 au plus tard 2 semaines après la date de la course des Championnats du Monde BMX Racing UCI dans laquelle ils ont gagné ce droit.

Pour éviter tout doute, cet article continuera à s'appliquer pour les années 2018 à 2021 lorsque la liste des numéros Elite Internationaux de l'UCI sera bloquée.

(texte modifié au : 01.01.18,01.01.21, 01.01.22)

6.1.097   Tous les coureurs ayant reçu un numéro Elite International, ainsi que ceux ayant choisi de porter l’un des numéros mondiaux 1 à 8, doivent apposer leur numéro sur leur maillot, conformément aux principes suivants : Cette méthode n’est pas obligatoire.

  1. La couleur du numéro doit contraster clairement avec la couleur de fond ;
  2. Les chiffres doivent être espacés d’1,5 cm ;
  3. Les chiffres doivent avoir une hauteur minimale de 20 centimètres ;
  4. La largeur des chiffres doit être de :
    1. minimum 25 cm pour les numéros à un chiffre ;
    2. minimum 20 cm pour les numéros à deux chiffres ;
    3. minimum 10 cm pour les numéros à trois chiffres ;
  5. Un espace minimal de 5 cm sans publicité doit être respecté autour du numéro ;
  6. Les coureurs ont la possibilité d’apposer leur nom de famille, entre les épaules, au-dessus du numéro.

Seuls les coureurs Élite ayant reçu un numéro Elite International UCI de la part de l’UCI, ou les coureurs Élite bénéficiant d’un numéro mondial 1 à 8, peuvent apposer leur numéro au dos de leur maillot s’ils choisissent de le faire. Les coureurs n’ayant pas de numéro Elite International UCI ne doivent pas apposer de numéro au dos de leur maillot. Cependant, pour éviter toutes confusions, tous les coureurs sont permis d’imprimer leurs noms de famille au dos de leur maillot

(texte modifié au : 01.01.18, 01.01.22)

Procédure

6.1.098   Les fédérations nationales doivent soumettre une liste unique, de l’ensemble des coureurs éligibles souhaitant recevoir un numéro Elite International UCI suivant le délai spécifié dans l’article 6.1.095, avec le numéro désiré. Le document doit contenir les informations suivantes :

  1. Nom du coureur ;

Titre VI-UCI Page 32 - ▲


  1. UCI ID;
  2. Classement BMX Racing UCI au 31 décembre de l'année des Jeux Olympiques ;
  3. 1er, 2e et 3e choix de numéro.

En cas de désirs contradictoires, les règles suivantes seront adoptées dans l'ordre de priorité indiqué dans l'article 6.1.095. :

L'UCI a l'autorité finale pour attribuer les numéros en fonction des critères ci-dessus.

(texte modifié au : 01.01.18,01.01.21, 01.01.22)

 

 

Chap.I §8 - Installations

Voir l'Annexe 5.

 

 

Chap.I §9 - Officiels

Voir l'Annexe 6.

 

 

Chap.I §10 - Calendrier international BMX Racing UCI

Saison

6.1.099   La saison démarre le 1er janvier et se termine le 31 décembre.

Classification des épreuves et protection des dates

6.1.100   Les épreuves internationales de BMX Racing sont inscrites au Calendrier international BMX Racing UCI conformément à la classification suivante :


  1. Jeux Olympiques (OG) ;
  2. Championnats du Monde (CM) :
    1. Aucune autre épreuve internationale de BMX Racing ne peut être organisée aux mêmes dates que les Championnats du Monde. Aucun Championnat continental, ou épreuve de classe HC ou C1, ne peut être organisé le week-end précédant le début des Championnats du Monde ;
  3. Coupe du Monde Supercross BMX Racing (CDM) :
    1. Aucune autre épreuve internationale de BMX Racing ne peut être organisée aux mêmes dates qu’une étape de la Coupe du Monde Supercross BMX Racing UCI ;
  4. Championnats continentaux (CC) :
    1. Aucune autre épreuve HC, C1 ou CN ne peut être organisée sur le même continent et aux mêmes dates que les Championnats continentaux ;
    2. Les Championnats continentaux sont assujettis au Titre 10 du Règlement UCI, « Championnats continentaux ». De plus, les confédérations continentales doivent fournir suffisamment tôt à chaque pays la procédure de candidature à l’organisation des Championnats continentaux afin de leur permettre de soumettre leur candidature. La procédure doit être disponible, au moins, en anglais ou en français ;

Titre VI-UCI Page 33 - ▲

  1. Compétition internationale hors classe (HC) ;
    1. Aucune épreuve C1 ou CN ne peut être organisée sur le même continent et aux mêmes dates qu’une épreuve HC ;
    2. Les épreuves inscrites pour la première fois au Calendrier international BMX Racing UCI (nouvel organisateur, nouveau site ou les deux) ne peuvent pas prétendre au statut HC ;
    3. La confédération continentale doit soumettre, ou bien approuver, toutes les épreuves HC amenées à avoir lieu sur le continent concerné ;
    4. Six épreuves HC au maximum peuvent avoir lieu chaque saison sur un même continent ;
    5. Afin d’obtenir le statut HC, l’épreuve doit avoir eu, lors de la saison précédant sa candidature, suffisamment de coureurs dans la catégorie Hommes Élite pour que des 1/2 finales, au moins, aient pu être organisées ;
    6. Afin de lever toute ambiguïté, les épreuves de classe HC sont ouvertes aux licenciés de toutes nationalités ;
  2. Compétition internationale de Classe 1 (C1) :
    1. Aucune épreuve CN ne peut être organisée sur le même continent et aux mêmes dates qu’une épreuve C1 ;
    2. Une fédération nationale peut demander à organiser autant d’épreuves C1 qu’elle le souhaite ;
  3. Championnats nationaux (CN) :
    1. Les Championnats nationaux de BMX Racing doivent avoir lieu le premier week-end de juillet ; aucune autre épreuve ne peut être inscrite au Calendrier international BMX Racing UCI ce week-end-là.
  4. Jeux Régionaux (RJ)

L’UCI détient seule l’autorité d’inscrire, en dernier ressort, une épreuve au Calendrier international BMX Racing UCI et de résoudre tout différend à propos des dates et de la classification des épreuves inscrites à ce calendrier.

(texte modifié au : 01.01.19)

6.1.101   Chaque entité organisant une épreuve de BMX Racing doit le faire en stricte conformité avec les Statuts et le Règlement de l’UCI.

Toutes les épreuves inscrites au Calendrier international BMX Racing UCI doivent respecter les obligations financières de l’UCI (notamment la taxe calendrier et le montant des primes), approuvées par le Comité Directeur de l’UCI et publiées sur le site Internet de l’UCI.

Un guide technique détaillé doit être présenté à l’UCI au cours du processus d’inscription au calendrier.


Titre VI-UCI Page 34 - ▲

 

Chapitre 2 Règlement spécifique pour les épreuves internationales

 

Inscription des coureurs

6.2.001   Sans préjudice des responsabilités énoncées dans l’introduction du Titre 6 « BMX Racing», toute compétition ouverte aux coureurs étrangers doit être considérée comme une épreuve internationale et inscrite au Calendrier BMX Racing UCI.

Les dates limites d’inscription doivent être respectées. Les formulaires et les frais d’inscription doivent être adressés à l’organisateur de l’épreuve concernée.

6.2.002   Chaque chef d’équipe doit confirmer, le jour et aux horaires prévus, la présence de chaque coureur figurant sur le formulaire de préinscription, en fournissant les informations suivantes :

  1. Licence cycliste du coureur incluant leur UCI ID ;
  2. Présence du coureur sur le site ;
  3. Orthographe correcte du nom du coureur ;
  4. Catégorie du coureur ;
  5. Date de naissance du coureur ;
  6. Numéro de bicyclette du coureur ;
  7. Pièce d’identité du coureur.

Pour les Championnats du Monde BMX Racing UCI et les épreuves de Coupe du Monde Supercross BMX Racing UCI, tous les coureurs de la catégorie Championnat doivent fournir les coordonnées de leur hôtel.

(texte modifié au 01.01.21).

6.2.003   Tous les chefs d’équipe doivent assister à la confirmation des partants afin de présenter les licences pour chaque coureur et confirmer les détails mentionnés dans l’article 6.2.002. Une fois complété, les chefs d’équipe peuvent prendre les numéros d'identification de leurs coureurs auprès du secrétaire. Les horaires de la

confirmation des partants sont indiqués dans le programme officiel. Les coureurs n’ayant pas été validés avant l’échéance indiquée n’ont pas terminé la procédure d’inscription et ne seront pas autorisés à prendre part à l’épreuve.

La liste finale des coureurs validés servira de base aux listes de départ officielles.

(texte modifié au 01.01.21).

6.2.004   Les frais d’inscription dus à l’organisateur d’une épreuve internationale de BMX Racing peuvent être établis par la fédération nationale du pays concerné s’ils ne sont pas définis dans le cadre des obligations financières de l’UCI ou, dans certains cas, par la confédération continentale, pour les Championnats continentaux ou les épreuves d’un circuit géré par cette confédération continentale. Si aucune règle n’existe, les frais peuvent être fixés par l’organisateur de l’épreuve.

Déroulement de l’épreuve


Titre VI-UCI Page 35 - ▲

6.2.005   L’organisation des séries doit être établie conformément aux procédures décrites dans l’Annexe 1.

Déroulement de l’épreuve

6.2.006   (N) Chaque fédération nationale ou équipe inscrivant des coureurs à une épreuve internationale de BMX Racing doit désigner un chef d’équipe unique chargé de défendre les intérêts de l’ensemble de ses coureurs. En plus de ce chef d’équipe, un certain nombre d’assistants sont autorisés. Ce nombre d’assistants dépend des critères détaillés ci-dessous s’il n’est pas spécifiquement indiqué dans le guide technique de l’épreuve ou le règlement particulier d’un circuit comprenant plusieurs épreuves.

Nombre de coureurs engagés Nombre d'assistants autorisés
 1 -10  1
 11 - 50  2
 51 - 100  3
 101 et plus  4
 Nation hôte  5

L’accréditation d’un chef d’équipe, ou de son assistant désigné, lui donne un droit d’accès, accordé par le directeur de course, aux zones d’accès restreint, afin de pouvoir exercer ses fonctions. Une telle accréditation peut être retirée pour toute infraction au Règlement UCI ou non-respect des consignes de l’organisation ou du collège des commissaires.

(texte modifié au : 01.01.18)

Catégories

6.2.007   Les catégories d’une épreuve internationale de BMX Racing doivent être conformes aux articles 6.1.008 à 6.1.011. Les catégories du niveau Challenge doivent être

conformes au règlement national du pays dans lequel l’épreuve a lieu, ou au règlement de la confédération continentale pour les Championnats continentaux ou les épreuves d’un circuit géré par une confédération continentale.

Primes et trophées

6.2.008   Le montant total des primes doit être conforme au montant minimal établi par les obligations financières de l’UCI. Toute somme dépassant le montant minimal doit être répartie équitablement entre les catégories masculine et féminine du même niveau. Le choix des trophées destinés aux catégories du niveau Championnat est confié à l’organisateur. Ils ne sont pas obligatoires.

(N) Des trophées seront remis aux huit finalistes de chaque catégorie, ou catégorie regroupée, du niveau Challenge.


Titre VI-UCI Page 36 - ▲

 

Chapitre 3 Règlement spécifique pour les épreuves de la Coupe du Monde Supercross BMX Racing UCI

Attribution de la Coupe du Monde Supercross BMX Racing UCI

6.3.001   La date et le lieu de chaque épreuve de la Coupe du Monde Supercross BMX Racing UCI sont établis par le Comité Directeur de l’UCI.

La candidature à l'UCI pour l’autorisation d'une course Coupe du Monde BMX Racing UCI est ouverte à toutes fédérations nationales ou organisations.

(texte modifié au : 01.01.18)

6.3.002   La Coupe du Monde Supercross BMX Racing UCI est la propriété exclusive de l’UCI.

Règlementation générale

6.3.003   Les épreuves de la Coupe du Monde Supercross BMX Racing UCI sont ouvertes à tous les coureurs éligibles en possession d’une licence UCI, conformément à l’article 6.3.006.

6.3.004   Un certain nombre d’épreuves de la Coupe du Monde Supercross BMX Racing UCI doivent être programmées chaque année afin d’établir un classement général des coureurs de la catégorie regroupée Élite et combinée Moins de 23 ans / Junior, reconnue par l’UCI.

(texte modifié au : 01.01.22)

Inscription des coureurs

6.3.005   Tous les coureurs doivent s’inscrire via le système d’inscription en ligne de l’UCI (www.uci.ch), par l’intermédiaire de leur fédération nationale ou de leur Équipe BMX Racing UCI. Les dates d’ouverture et de fermeture du système d’inscription en ligne sont publiées sur le site Internet de l’UCI. Tous les chefs d’équipe doivent assister à la confirmation des partants afin de présenter les licences des coureurs et retirer leurs dossards pour chaque coureur et en confirmant les délais indiqués à l'article 6.2.002. Une fois cette confirmation effectuée, les chefs d'équipe doivent récupérer les numéros d'indentification de leurs coureurs auprès du secrétariat. Les horaires de la confirmation des partants sont indiqués dans le programme officiel publié sur le site Internet de l’UCI. Les coureurs n’ayant pas été validés avant l’échéance indiquée n’ont pas terminé la procédure d’inscription et ne seront pas autorisés à prendre part à l’épreuve.

Des frais d’inscription doivent être payés pour chaque coureur engagé, conformément aux obligations financières de l’UCI.

Les inscriptions tardives sont celles traitées entre la date limite d’inscription en ligne et la confirmation des partants, dont les horaires sont indiqués dans le programme de l’épreuve. Toutes les inscriptions tardives doivent être confirmées par la fédération nationale dont dépend le coureur ou son Équipe BMX Racing UCI.


Titre VI-UCI Page 37 - ▲

Les frais d’inscription pour une inscription tardive sont indiqués dans les obligations financières de l’UCI et doivent être réglés immédiatement sur place. Aucune inscription ne sera acceptée une fois passée la confirmation des partants.

Les frais d’inscription de chaque coureur inscrit doivent être payés à l’organisateur, que ce coureur soit finalement confirmé ou non. Aucun remboursement ne sera accordé.

(texte modifié au 01.01.22).

 

Règles de combinaison des catégories

6.3.005 bis   Pour qu'une catégorie soit tenue, au moins 13 coureurs doivent être inscrits et confirmés dans cette catégorie après confirmation des coureurs.

Si moins de 13 coureurs sont inscrits dans une catégorie après la confirmation des coureurs, les coureurs seront combinés avec la catégorie du même sexe.

Si 13 coureurs ou plus sont inscrits et confirmés lors de la confirmation des coureurs, la catégorie sera organisée même si moins de coureurs se présentent au départ, quelle qu'en soit la raison, y compris en cas de blessure ou de maladie.

(article introduit au 01.01.22).

 

6.3.005 ter   Dans le cas où une combinaison de catégories est entreprise pour les catégories U23 et Élite, les résultats doivent être séparés à la fin de l'étape pour les 2 catégories Élite et la catégorie combinée des Moins de 23 ans et Junior.

Exemple : Combinaison Hommes Élite et Hommes Moins de 23 ans/Juniors

 

 Résultat de l'événement  Catégorie de la coureus Classement UCI UCI BMX Racing Coupe du Monde - U23
Classement UCI BMX Racing Coupe du Monde Élite
 1  Homme U23
 1ère place
 2  Homme Élite  1ère place
 3  Homme Junior  2ème place
 4  Homme Élite  2ème place
 5  Homme Élite
 3ème place

 (article introduit au 01.01.22).


Titre VI-UCI Page 38 - ▲

Déroulement de l’épreuve

6.3.006   Les catégories d’une épreuve de la Coupe du Monde Supercross BMX Racing UCI doivent être conformes à l’article 6.1.008, avec les catégories regroupées suivantes :

  1. Catégorie regroupée Élite Hommes / Juniors Hommes
  2. Catégorie combinées Hommes moins de 23 ans et hommes Juniors
  3. Catégorie regroupée Élite Femmes / Junior Femmes
  4. Catégorie combinées Femmes moins de 23 ans et femmes Juniors

Pour éviter toute ambiguïté, les coureurs inscrits dans les catégories Moins de 23 ans mentionnées, ci-dessus, ne gagneront PAS de points au Classement Individuel UCI durant la saison 2021. Les coureurs entrant dans la catégorie Moins de 23 ans ne pourront recevoir que des prix en argent tels que définis dans les Obligations financières de l'UCI. Dans le cas contraire, les catégories Moins de 23 ans se dérouleront conformément au Règlement UCI pour les épreuves de la Coupe du Monde BMX Supercross UCI.

Les coureurs inscrits dans la catégorie combinée Elite / Juniors resteront éligibles pour gagner des points au Classement UCI.

Commentaire: Les deux catégories Moins de 23 ans mentionnées, ci-dessus, sont introduites comme étape intermédiaire uniquement lors des épreuves de la Coupe du Monde BMX Supercross UCI de la saison 2021, afin d'éviter toute possibilité d'influence indue sur le processus de qualification pour les Jeux Olympiques de Tokyo 2020 reportés. La mise en œuvre complète des catégories Moins de 23 ans pour le BMX se fera pour le début de la saison 2022.

(texte modifié au 01.01.18, 01.01.21, 01.01.22).

Format de l’épreuve

6.3.007   Chaque épreuve de la Coupe du Monde Supercross BMX Racing UCI doit respecter le programme suivant :

  1. Jour 1 : réunion des chefs d’équipe et confirmation des partants (matin ou après-midi), suivies d’un entraînement (après-midi ou soirée) ;
  2. Jour 2 : entraînement (matin ou après-midi), Coupe du Monde Supercross BMX Racing UCI – étape 1 (après-midi ou soirée) ;
  3. Jour 3 : entraînement (horaire identique au jour 2), Coupe du Monde Supercross BMX Racing UCI – étape 2 (horaire identique au jour 2).

La réunion des chefs d'équipe et / ou la confirmation des partants peuvent également être programmées l'après-midi ou le soir avant le jour 1.

Sauf circonstance exceptionnelle, deux étapes complètes de Coupe du Monde Supercross BMX Racing UCI doivent être organisées au cours d’un même week-end, à des jours différents. Si l’une des deux étapes ne peut avoir lieu, quelle que soit la raison, elle ne sera pas reportée. Si l’intégralité de l’épreuve est annulée, l’UCI et l’organisateur décideront conjointement, en temps voulu, si elle sera reportée ou non.

(texte modifié au : 01.01.18)

6.3.008   Les coureurs sont automatiquement engagés pour les deux étapes de chaque épreuve de la Coupe du Monde Supercross BMX Racing UCI. Tous les coureurs validés lors de la confirmation des partants doivent prendre le départ des deux étapes de l’épreuve, à moins d’en être dispensés par le docteur officiel.

Pour cette raison, les listes de départ de la première étape de l’épreuve ne seront pas publiées avant la fin de la première séance d’entraînement.

Si un coureur ne se présente pas au 1er tour de la première étape, quelle qu’en soit la raison autre que l’autorisation écrite du docteur officiel de l’événements ; il sera automatiquement retiré des listes de départ de la deuxième étape.

Dans le cas où un coureur doit retourner pour un examen chez le docteur officiel de l’événement avant d’être confirmé au départ la première ou deuxième étape de l’événement, le coureur en question doit être présent à cet examen. Tous les coureurs de ce genre qui ne sont pas retournés pour un examen par le temps limite défini

Titre VI-UCI Page 39 - ▲

pendant la réunion des chefs d’équipe ne seront pas inclus dans les listes de départ et ne seront pas autorisés à prendre le départ pour les étapes restantes de l’événement. La condition pour retourner faire un examen doit être communiqué clairement par le docteur officiel de l’événement qui doit aviser le Secrétaire de toutes les identités des coureurs.

(texte modifié au : 01.01.18)

6.3.009   Chaque étape d’une épreuve de la Coupe du Monde Supercross BMX Racing UCI doit se dérouler, pour les catégories dans lesquelles 17 coureurs ou plus ont été validés lors de la confirmation des partants, selon les phases suivantes :

  1. 1er tour
  2. Dernière chance
  3. Qualifications
  4. Finale

Trois manches qualificatives et, si besoin, une finale, conformément aux Chapitre 1, à l’Annexe 1 et à l’Annexe 2 de ce règlement, doivent être organisées à la place pour les catégories dans lesquelles 16 coureurs ou moins ont été validés lors de la confirmation des partants. Dans ce cas, les articles 6.3.010 à 6.3.016 ne s’appliquent pas ; ces articles s’appliquent uniquement aux catégories dans lesquelles 17 coureurs ou plus ont été validés lors de la confirmation des partants.

(texte modifié au : 01.01.22)

6.3.010   Les systèmes de répartition des épreuves de la Coupe du Monde Supercross BMX Racing UCI sont décrits dans l’Annexe 1 bis. La méthode de qualification pour toutes les phases de chaque étape de Coupe du Monde Supercross BMX Racing UCI doit être faite conformément à l’article 6.1.027bis. L’ordre de qualification utilisé pour le premier tour de chaque étape de Coupe du Monde Supercross BMX Racing UCI est décrit dans l’article 6.3.011 ci-dessous.

Les coureurs classés comme DNF ou REL peuvent toujours se qualifier pour la phase ou le tour suivant. Si un coureur, ou plus, est classé comme DNF ou REL au cours d’une série, et que trois coureurs, ou moins, terminent la série, la qualification éventuelle des coureurs classés comme DNF ou REL doit se faire conformément à l’article 6.1.035.

Tout coureur classé comme DNS n’est pas en mesure de se qualifier pour la phase ou le tour suivant.

Si plusieurs coureurs ne prennent pas le départ d’une série et que quatre coureurs seulement, ou moins, sont présents sur la grille de départ, la série doit tout de même se dérouler, afin d’établir un temps pour la phase ou le tour suivant ; dans ce cas, tous les coureurs prenant le départ de la série se qualifient.

(texte modifié au : 01.01.18)

1er tour

6.3.011   Tous les coureurs engagés doivent prendre le départ du 1er tour des deux étapes de l’épreuve.

Le 1er tour est constitué, dans les deux catégories, d’un certain nombre de séries, conformément à l’Annexe 1 bis. Les coureurs de chaque série ne courent qu’une seule fois durant le 1er tour. Pour les catégories de 13 à 16 coureurs, les deux (2) premiers coureurs de chaque série passent à la finale.


Titre VI-UCI Page 40 - ▲

Pour les catégories de 17 coureurs ou plus, les quatre (4) meilleurs premiers coureurs de chaque série se qualifient pour la phase suivante passent à l'étape suivante de l'épreuve.

Les coureurs inscrits et validés sont répartis pour le 1er tour de la première étape de l’épreuve de la façon suivante :

  1. Premièrement, tous les coureurs (Élite et Junior) dans l’ordre du classement le plus récent de la Coupe du Monde Supercross BMX UCI. Pour la première épreuve de la saison, le classement final de la Coupe du Monde Supercross BMX UCI de la saison précédente est utilisé ;
  2. Deuxièmement, les coureurs Élite ne figurant pas dans le classement le plus récent de la Coupe du Monde Supercross BMX UCI sont répartis en fonction du Classement individuel BMX UCI le plus récent ;
  3. Troisièmement, les coureurs Junior ne figurant pas dans le classement le plus récent de la Coupe du Monde Supercross BMX UCI sont répartis en fonction du Classement individuel BMX UCI le plus récent ;
  4. Enfin, les coureurs ne figurant dans aucun classement mentionné ci-dessus sont répartis au hasard en-dessous des coureurs déjà répartis.

Hommes/femmes d'élite

  1. Dans l'ordre du classement individuel le plus récent de la Coupe du Monde BMX Racing UCI*.
  2. Suivent les coureurs qui ne figurent pas au classement le plus récent de la Coupe du Monde BMX Racing UCI, mais qui ont un classement individuel BMX Racing UCI.
  3. Tout coureur ne figurant pas dans l'un ou l'autre des classements ci-dessus sera ensuite classé au hasard.

Combiné Moins de 23 ans et Junior Hommes/Femmes

  1. Dans l'ordre du classement le plus récent de la Coupe du Monde BMX Racing UCI, qu'il s'agisse de U23 ou de Junior*.
  2. Suivi des coureurs de moins de 23 ans qui ne figurent pas au classement le plus récent de la Coupe du monde BMX Racing UCI et qui ont un classement individuel BMX Racing UCI.
  3. Suivent les coureurs Junior qui ne figurent pas au dernier classement de la Coupe du Monde BMX Racing UCI et qui ont un classement individuel BMX Racing UCI.
  4. Tout coureur ne figurant pas dans l'un des classements ci-dessus sera ensuite classé au hasard.

*Pour la première manche de la Coupe du Monde BMX Racing UCI de la série, le classement final de l'année précédente sera utilisé pour le classement.

En cas d’égalité au classement de la Coupe du Monde Supercross BMX Racing UCI, la priorité est donnée au coureur le mieux placé au Classement BMX UCI (si un coureur Moins de 23 ans Élite est à égalité avec un coureur Junior, la priorité est donnée au coureur Moins de 23 ans Élite). En cas d’égalité persistante, ou si l’égalité concerne des coureurs à répartir selon le Classement individuel BMX Racing UCI actuel, la priorité est donnée au hasard.

Les coureurs sont répartis pour le 1er tour de la deuxième étape de l’épreuve en fonction du classement final de la première étape.

(texte modifié au : 01.01.22)


Titre VI-UCI Page 41 - ▲

Dernière chance

6.3.012   La phase de Dernière chance est un repêchage offrant une « dernière chance » aux coureurs qui ne se sont pas califiés n’étant pas parvenus à terminer dans les quatre premières places de leur série au 1er tour afin de se qualifier pour la phase de qualifications ou à la finale.

Tous les coureurs ne passant pas directement en qualifications ou en finale à l’issue du 1er tour doivent participer à la phase de Dernière chance.

La phase de Dernière chance est constituée d’un certain nombre de séries, conformément à l’Annexe 1 bis. La répartition des séries de la phase de Dernière chance se fait conformément à la méthode décrite dans l’article 6.1.027bis, selon les temps réalisés par les coureurs lors du 1er tour.

Les coureurs de chaque série ne courent qu’une seule fois durant la phase de Dernière chance. Les (2) deux meilleurs coureurs de chaque série de la phase de Dernière chance se qualifient pour la phase de qualifications.

(texte modifié au : 01.01.18, 01.01.22)

Qualifications

6.3.013   Les qualifications sont constituées, dans les deux catégories, d’un certain nombre de tours (1/32es de finale, 1/16es de finale, 1/8es de finale, 1/4 de finale, 1/2 finales).

Chaque tour des qualifications est constitué d’un certain nombre de séries de huit coureurs. Les coureurs de chaque série ne courent qu’une seule fois lors de chaque tour.

Les quatre meilleurs coureurs de chaque série d’un tour des qualifications se qualifient pour le tour suivant des qualifications. Les quatre meilleurs coureurs de chaque 1/2 finale se qualifient pour la finale.

Les coureurs sont répartis dans les séries de chaque tour des qualifications conformément à la méthode décrite dans l’article 6.1.027bis, en utilisant l’ordre suivant :

  1. Le premier tour des qualifications réunit les coureurs directement qualifiés lors du 1er tour et ceux qualifiés lors de la phase de Dernière chance. Ces coureurs sont répartis pour le premier tour des qualifications selon le temps réalisé lors de leur dernière course (au 1er tour ou en phase de Dernière chance). Cependant, tous les coureurs qui transfèrent directement du premier tour sont qualifiés au-dessus de ceux qui transfèrent de la phase de la dernière chance, même si des résultats de la phase de la dernière chance sont plus rapide.
  2. Les coureurs sont répartis dans les séries de tous les autres tours des qualifications selon le temps réalisé lors du tour précédent des qualifications.

(texte modifié au : 01.01.18)


Titre VI-UCI Page 42 - ▲

Finale

6.3.014   La finale est disputée, dans toutes les deux catégories, sur une manche unique. Chaque finale est constituée d’une seule série de huit coureurs au maximum.

(texte modifié au : 01.01.22)

Positions sur la grille de départ

6.3.015   Les positions sur la grille de départ des épreuves de la Coupe du Monde Supercross BMX UCI sont attribuées de la façon suivante :

  1. 1er tour : lors de chaque série, les positions sont choisies dans l’ordre dans lequel les coureurs ont été répartis ;
  2. Dernière chance : lors de chaque série, les positions sont choisies dans l’ordre des temps réalisés lors du 1er tour (du plus rapide au plus lent) ;
  3. Qualifications et finale : dans l’ordre des temps réalisés (du plus rapide au plus lent) lors de la phase ou du tour précédent.
    • Pour le premier tour des qualifications : l’ordre de qualification du premier tour des qualifications est utilisé.
    • En cas d’égalité : selon les temps réalisés lors de la phase ou du tour précédent jusqu’à ce que les coureurs à égalité puissent être départagés (dont l’ordre de répartition du 1er tour).

(texte modifié au : 01.01.18)

 

Classement final

6.3.016   Un classement final doit être établi, dans toutes les deux catégories, lors de chaque étape d’une épreuve de la Coupe du Monde Supercross BMX Racing UCI, conformément à l’article 6.1.041. Les coureurs ayant participé à la phase de Dernière chance, mais n’étant pas parvenus à être repêchés pour les qualifications, seront placés dans le classement final en fonction de leur résultat lors de la phase de Dernière chance et non de celui du 1er tour (autrement dit, les résultats établis par ces coureurs au 1er tour doivent être ignorés). Cependant, ces coureurs seront classés en dessous de ceux qui ont directement transféré aux qualifications du premier tour.

Le classement final sert à attribuer les primes, ainsi que les points pour le Classement individuel BMX Racing UCI et le classement de la Coupe du Monde Supercross BMX Racing UCI.

(texte modifié au : 01.01.18, 01.01.22)


Titre VI-UCI Page 43 - ▲

Primes et distinctions

6.3.017   Les coureurs recevront, au minimum, des primes pour chaque étape de la Coupe du Monde Supercross BMX Racing UCI, conformément aux obligations financières de l’UCI, ainsi que pour le classement général. Les primes doivent être payées par l’organisateur de chaque épreuve.

Si un coureur de l’une des deux catégories remporte les deux étapes d’une même épreuve de la Coupe du Monde Supercross BMX Racing UCI, il recevra un bonus de la part de l’UCI. Le montant de ce bonus est indiqué dans les obligations financières de l’UCI.

L’UCI décernera chaque saison au coureur ayant terminé en tête du classement général, dans chaque catégorie, le titre de « Vainqueur de la Coupe du Monde Supercross BMX Racing UCI ». Le vainqueur est le coureur le mieux placé au classement de la Coupe du Monde Supercross BMX Racing UCI à l’issue de la dernière étape de la saison.

Ce titre reste la propriété de l’UCI et ne peut être associé à quelque produit que ce soit, ou utilisé à toute autre fin commerciale, sans son consentement préalable.

L’UCI remettra, à l’issue de la dernière épreuve de la Coupe du Monde Supercross BMX Racing UCI, des trophées aux trois premiers coureurs du classement général de la Coupe du Monde Supercross BMX Racing UCI, dans chaque catégorie.

Les coureurs Hommes Junior et Femmes les mieux placés au classement général participant dans la catégorie Moins de 23 de la Coupe du Monde Supercross BMX Racing UCI seront par ailleurs récompensés.

Les primes destinées au classement général de la Coupe du Monde Supercross BMX Racing UCI, conformément aux obligations financières de l’UCI, seront attribuées en fonction du classement final de la Coupe du Monde Supercross BMX Racing UCI.

(texte modifié au : 01.01.21)

6.3.018   Un classement de la Coupe du Monde Supercross BMX Racing UCI doit être établi chaque saison dans les quatre catégories (la catégorie combinée Élite / Junior et la catégorie combinée Moins de 23 ans et junior pour chaque sexe). Ce classement comprend l’ensemble des points UCI remportés par chaque coureur lors des épreuves de la Coupe du Monde Supercross BMX Racing UCI de la saison en cours, du plus grand nombre de points au plus petit. Pour la saison 2021, pour les catégories Moins de 23 ans, l'échelle de points Elite sera utilisée pour maintenir le Classement Coupe du Monde Supercross BMX Racing UCI, car les participants des catégories Moins de 23 ans ne gagnent pas de points au classement UCI.

En cas d’égalité au classement de la Coupe du Monde Supercross BMX Racing UCI, les coureurs sont départagés selon le résultat obtenu lors de la dernière étape du circuit. En cas d’égalité persistadnte, les coureurs sont départagés selon le résultat obtenu lors de l’avant-dernière étape du circuit et ainsi de suite jusqu’à la première étape de la saison.

(texte modifié au 01.01.21, 01.01.22).

 

Titre VI-UCI Page 44 - ▲

 

Chapitre 4 Règlement spécifique pour les Championnats du Monde Challenge & Master

Attribution du Challenge

6.4.001   Toute fédération nationale peut postuler auprès de l’UCI pour l’organisation du Challenge mondial BMX Racing UCI. L’organisation de l’épreuve est attribuée par le Comité Directeur de l’UCI trois ans avant la date à laquelle elle doit avoir lieu.

6.4.002   Le Challenge mondial BMX Racing UCI doit être organisé conjointement aux Championnats du Monde BMX Racing UCI, qui relèvent du Titre 9 du Règlement UCI.

6.4.003   Le site accueillant le Challenge mondial BMX Racing UCI doit se situer au sein des limites territoriales ou nationales de la fédération nationale désignée pour organiser l’épreuve.

Règlementation générale

6.4.004   Ouvert à tous les coureurs éligibles membres d’une fédération nationale, le Challenge mondial UCI doit être organisé une fois par an afin d’établir un classement général des coureurs des différentes catégories reconnues par l’UCI.

Inscription des coureurs

6.4.005   Tous les coureurs doivent s’inscrire via le système d’inscription en ligne de l’UCI (www.uci.org), par l’intermédiaire de leur fédération nationale. Les dates d’ouverture et de fermeture du système d’inscription en ligne sont publiées sur le site Internet de l’UCI. Tous les chefs d’équipe doivent assister à la confirmation des partants afin de présenter les licences et retirer les dossards des coureurs inscrits par leur pays. Les horaires de la confirmation des partants sont indiqués dans le programme officiel publié sur le site Internet de l’UCI. Les coureurs n’ayant pas été validés avant l’échéance indiquée n’ont pas terminé la procédure d’inscription et ne seront pas autorisés à prendre part à l’épreuve.

Commentaire: Pour éviter toute ambiguïté, étant donné le volume d'entrées dans le Challenge mondial, les licences pour les coureurs individuels du Challenge mondial et Master n'ont pas besoin d'être présentées; les fédérations nationales sont responsables de s'assurer que tous ces coureurs possèdent des licences valides telles que définies par le Règlement UCI avant de les inscrire au World Challenge BMX Racing UCI.

Le chef d’équipe de chaque pays doit confirmer lors de la confirmation des partants que toutes les inscriptions sont correctes ; toute erreur portée ultérieurement à la connaissance de l’organisation ou du collège des commissaires ne sera pas corrigée.

Afin d’éviter toute ambiguïté, tous les coureurs inscrits pour le Challenge mondial BMX Racing UCI doivent disposer d’une licence délivrée par la fédération nationale de leur pays de résidence, conformément aux articles 1.1.001 à 1.1.039. La

Titre VI-UCI Page 45 - ▲

fédération nationale de la nationalité du coureur a le devoir de le confirmer avant d’inscrire ce coureur pour l'événement Challenge mondial BMX Racing UCI.

Commentaire : L'UCI se réserve le droit de fixer un délai d'inscription plus tôt pour toutes les catégories Challenge et Masters que pour les catégories Championnat.

(texte modifié au : 01.01.18, 01.01.21 01.01.22)

6.4.005 bis   Les catégories de niveau Challenge et Masters organisées pendant le Challenge mondial BMX Racing UCI annuel doivent être celles définies aux articles 6.1.009 à 6.1.011. Toutefois, les exceptions ci-dessous s’appliquent.

À compter de 2021, l’âge minimum pour être autorisé à participer à l’épreuve est de 8 ans au 31 décembre de l’année en question. Pour lever toute ambigüité, à partir de 2021, les catégories de niveau challenge les plus jeunes proposées pendant le Challenge mondial BMX Racing UCI seront les suivantes :

  • Bicyclettes 20 pouces
    • Garçons, 8 ans
    • Filles, 8 ans
  • Cruisers
    • Garçons, 12 ans et moins
    • Filles, 12 ans et moins

(article ajouté au 01.01.19). (texte modifié au : 01.01.18, 01.01.21 01.01.22)

6.4.006   Les préinscriptions pour le Challenge mondial BMX Racing UCI sont soumises aux restrictions suivantes :

 

  1. Chaque fédération nationale doit pouvoir inscrire jusqu’à 16 coureurs dans chaque catégorie du niveau Challenge figurant au programme de l’épreuve.Le pays organisateur peut engager jusqu’à 32 coureurs dans chaque catégorie ;
  2. Chaque fédération nationale doit pouvoir inscrire jusqu’à 16 coureurs dans chaque catégorie Masters ;
  1. Les restrictions « a » et « b » mentionnées ci-dessus ne s’appliquent pas aux coureurs classé de 1 à 8 du Challenge mondial BMX Racing UCI de l’année précédente dans les catégories Challenge et Masters. Ces coureurs peuvent s’ajouter à ceux inscrits selon les critères ci-dessus.

Toutes les erreurs effectuées par une fédération nationale durant la procédure d’inscription, dont les inscriptions tardives, peuvent être corrigées, au plus tard, jusqu’à la confirmation des partants. Un supplément de 100 CHF peut néanmoins être demandé à la fédération nationale pour chaque correction effectuée.


Titre VI-UCI Page 46 - ▲

(texte modifié au 01.01.21).

6.4.007   Les frais d’inscription, pour toutes les catégories, sont indiqués dans les obligations financières de l’UCI. Ils doivent être intégralement payés à l’organisateur avant la fin de la confirmation des partants. Les coureurs peuvent ne pas être autorisés à participer à l’épreuve tant que les frais d’inscription n’ont pas été réglés par leur pays.

6.4.008   Sans préjudice de l’article 6.1.005, seuls les coureurs licenciés dans une catégorie Challenge ou Masters au début de la saison en cours peuvent s’inscrire au Challenge mondial BMX Racing UCI. Les inscriptions ne peuvent être soumises que par la fédération nationale reconnue par l’UCI dans le pays de leur nationalité. Il revient de la seule responsabilité de chacune de ces fédérations nationales de s’assurer de l’éligibilité de tous les coureurs pour le Challenge mondial BMX Racing UCI, conformément au Règlement UCI, et que les coureurs concernés disposent des licences et assurances internationales appropriées, conformément au Titre 1 du Règlement UCI.

Toute fédération nationale contrevenant à cette règle s’expose à une amende maximale de 5 000 CHF, en plus de la disqualification des coureurs concernés.

Equipe Staff

6.4.009   Chaque organisation membre ayant inscrit des coureurs doit désigner un chef d’équipe afin de défendre leurs intérêts lors du Challenge mondial BMX Racing UCI. En plus de ce chef d’équipe, entre 2 et 20 assistants sont autorisés pour chaque équipe ; le nombre d’assistants d’équipe autorisé doit être déterminé selon le nombre d’inscriptions de la catégorie Challenge pour chaque pays comme décrit dans le Guide de Compétition de l’événement. L’ensemble du personnel d’équipe doit être accrédité conformément au guide de la compétition. Une telle accréditation peut être retirée pour toute infraction au Règlement UCI ou non respect des consignes de l’organisation ou du collège des commissaires.

Seules les personnes légalement considérées comme des adultes dans le pays où les Championnats du Monde Challenge BMX Racing UCI a lieu à compter de la date de début de l'événement peuvent être accrédités en tant que membres du staff de l'équipe. Afin d’éviter toute ambiguïté, l'âge minimum sera de 18 ans à compter de la date de début des Championnats du Monde Challenge BMX Racing UCI.

(texte modifié au : 01.01.18)

Format de l’épreuve

6.4.010   Les catégories du Challenge mondial BMX Racing UCI doivent être conformes aux articles 6.1.009 à 6.1.011.

Afin de donner la meilleure chance de participer chaque jour aux Championnats du Monde Challenge BMX Racing UCI, l'UCI se réserve le droit de modifier le nombre de manches qualificatives qui auront lieu pour tous ou quelques-uns des catégories Challenge et Masters selon les conditions (conditions météorologiques, nombre élevé d’inscription ou autres).


Titre VI-UCI Page 47 - ▲

Les championnats du Monde Challenge BMX Racing UCI pour chaque catégorie Challenge ou Masters doit avoir lieu le jour où il est planifié et ne doit pas être reporté. Une fois que la compétition a débuté lors d'une journée de compétition planifiée, en cas d'annulation avant la Finale, les résultats seront déterminés sur la base des courses complétées pour chaque catégorie en question conformément à l'article 6.1.041. Pour toutes catégories dans laquelle au moins un tour de course n'a pas été complété, une telle annulation signifie qu'aucuns résultats n'est déclaré pour ces catégories.

(texte modifié au : 01.01.18)

Inscription des coureurs

6.4.010 bis   Les coureurs du Challenge et des Masters seront placés dans les motos lors du Challenge mondial BMX Racing UCI en utilisant un système d'embrouillage tel que décrit dans le quart 6.1.027.

(texte indroduit au : 01.01.22)

Primes et distinctions

6.4.011   L’UCI décernera au coureur ayant terminé premier de chaque catégorie disputée lors du Challenge mondial BMX Racing UCI le titre de « Vainqueur du Challenge mondial BMX Racing UCI ». Ce titre reste la propriété de l’UCI et ne peut être associé à quelque produit que ce soit, ou utilisé à toute autre fin commerciale, sans son consentement préalable. Les huit finalistes recevront un trophée. En cas de catégorie regroupée, les trophées seront remis à la catégorie supérieure.

Le titre de « Vainqueur du Challenge mondial BMX Racing UCI » n’autorise pas son détenteur à se présenter, de quelque façon que ce soit, comme un « Champion du Monde BMX Racing UCI », ni à utiliser une réplique du maillot de Champion du Monde, ni à intégrer les couleurs arc-en-ciel à sa tenue ou à son équipement. Le titre de « Champion du Monde BMX Racing UCI » est réservé aux vainqueurs des Championnats du Monde BMX Racing UCI, ouverts uniquement aux coureurs des catégories Championnat.

L’UCI décernera au coureur ayant terminé premier de la catégorie Masters le titre de « Vainqueur du Masters mondial BMX Racing UCI ». Ce titre reste la propriété de l’UCI et ne peut être associé à quelque produit que ce soit, ou utilisé à toute autre fin commerciale, sans son consentement préalable. L’UCI remettra des médailles aux trois meilleurs coureurs et un maillot arc-en-ciel Masters au vainqueur.

Dans le cas où les Championnats du Monde Challenge est annulé pour des catégories avant que la compétition débute, le titre de Champion du Monde Challenge

Titre VI-UCI Page 48 - ▲

pour les catégories en question restent les mêmes que l’année précédente jusqu'à ce que les prochains soient organisés.

Dans le cas où il est décidé que la catégorie Challenge ou Masters ne sera plus organisée dans les éditions futures des Championnats du Monde Challenge BMX Racing UCI, les titres pour ces catégories resteront jusqu’à la date des prochains Championnats du Monde Challenge BMX Racing UCI, après quoi il ne sera plus reconnu ou attribué.

(texte modifié au : 01.01.18)

 

Chapitre 5

Chapitre abrogé le 01.01.2019. Les règles des Jeux Olympiques sont déplacées à la partie XI : Jeux Olympiques.

 

Chapitre 6 Classement BMX Racing UCI

Catégories

6.6.001   L’UCI est la détentrice exclusive du Classement BMX Racing UCI. Le Classement BMX Racing UCI comprend le classement individuel des catégories ci-dessous, ainsi qu’un classement des nations :

  1. Hommes Élite : 19 ans et plus ;
  2. Femmes Élite : 19 ans et plus ;
  3. Hommes Moins de 23 ans, 19 à 22 ans ;
  4. Femmes Moins de 23 ans, 19 à 22 ans ;
  5. Hommes Junior : 17 et 18 ans ;
  6. Femmes Junior : 17 et 18 ans.

Le Classement BMX Racing UCI est établi sur une année, conformément aux modalités décrites ci-dessous, en additionnant les points obtenus depuis la dernière mise à jour du classement, conformément à l’article 6.6.002. Les points obtenus jusqu’au même jour de l’année précédente, lors des épreuves internationales de BMX, sont par ailleurs retirés. Le nouveau Classement BMX Racing UCI entre en vigueur le jour de sa publication et reste valable jusqu’à sa mise à jour suivante.

Points et classification des épreuves

6.6.002   Les coureurs peuvent obtenir des points pour le Classement individuel BMX Racing UCI de leur catégorie dans des épreuves de différentes classes. Le total de points attribué à un coureur dépend des règles suivantes :

 

  1. OG : Jeux Olympiques (tous les résultats) ;

Titre VI-UCI Page 49 - ▲

  1. CM : Championnats du Monde:
    • Seuls les points des derniers Championnats du Monde doivent être pris en compte dans le Classement individuel BMX Racing UCI, même s’ils ont lieu moins d’un an après l’édition précédente ;
    • Les points des derniers Championnats du Monde doivent être pris en compte dans le Classement individuel BMX Racing UCI jusqu’à l’édition suivante, même si plus d’une année les sépare ;
  2. CDM : Coupe du Monde Supercross BMX Racing UCI (tous les événements)
  3. CC : Championnats continentaux (continent de la nationalité du coureur) :
    1. Quelle que soit la confédération continentale, seuls les points des derniers Championnats continentaux doivent être pris en compte dans le Classement individuel BMX Racing UCI, même s’ils ont lieu moins d’un an après l’édition précédente ;
    2. Les points des derniers Championnats continentaux doivent être pris en compte dans le Classement individuel BMX Racing UCI jusqu’à l’édition suivante, même si plus d’une année les sépare, tant que l’édition suivante est inscrite au Calendrier international BMX Racing UCI de la saison suivante. Si ce n’est pas le cas, les points des Championnats continentaux sont retirés après 12 mois ;
    3. Seuls les coureurs du continent concerné peuvent obtenir des points UCI lors des Championnats continentaux ;
  4. HC : Compétitions internationales – Hors classe (3 meilleurs résultats) ;
  5. RJ : Jeux régionaux ;
  6. C1 : Compétitions internationales (5 meilleurs résultats) ;
  7. CN : Championnats nationaux (pays de la nationalité du coureur) :
    1. Si l’UCI autorise un pays à organiser ses Championnats nationaux antérieurement aux dates prévues à cet effet, les points de ces Championnats nationaux ne doivent pas être pris en compte dans le Classement individuel BMX Racing UCI jusqu’à la mise à jour suivant les dates normalement prévues pour les Championnats nationaux. Dans ce cas, le titre de champion national est tout de même décerné et effectif dès la date à laquelle il a été décroché ;
    2. Si des Championnats nationaux sont organisés ultérieurement aux dates prévues à cet effet, les points de ces Championnats nationaux doivent être pris en compte dans le Classement individuel BMX Racing UCI dès la mise à jour suivante ;
    3. Seuls les coureurs de la nation concernée peuvent obtenir des points UCI lors des Championnats nationaux.

(texte modifié au : 02.02.18)

Barème de points

6.6.003   Les points du Classement individuel BMX Racing UCI sont attribués conformément au tableau de l’Annexe 4.


Titre VI-UCI Page 50 - ▲

Classement BMX Racing UCI

6.6.004   Un Classement BMX Racing UCI sera établi pour les catégories mentionnées dans l’article 6.1.008.

Il dépendra du total de points inscrits dans l’ensemble des épreuves organisées dans la catégorie concernée, conformément à l’article 6.1.001 et avec un nombre limité d’épreuves à prendre en compte, conformément à l’article 6.6.002.

Au cours de la première année où un coureur Junior devient Elite, tous ses points seront supprimés du classement individuel Junior. Ces points ne seront pas transférés dans le classement Elite, à l'exception de ceux qui ont été gagnés au cours des épreuves de la Coupe du monde Supercross BMX UCI. Ces points obtenus lors

des événements UCI de la Coupe du Monde Supercross BMX UCI seront ajoutés au classement Elite

La première année où un ancien coureur Junior devient Moins de 23 ans, tous les points du coureur seront retirés du classement Junior ; ces points ne seront pas transférés au classement Moins de 23 ans, à l'exception de ceux qui ont été acquis lors des épreuves de la Coupe du Monde BMX Racing UCI ; ces points acquis lors des épreuves de la Coupe du Monde BMX Racing UCI seront ajoutés au classement Moins de 23 ans.

L'année où un coureur atteint l'âge de 23 ans (au 31 décembre de cette année) et doit passer en Élite, tous les points du coureur seront retirés du classement Moins de 23 ans ; ces points seront transférés au classement Elite.

Chaque année, un coureur âgé de 19 à 22 ans (au 31 décembre de l'année en question) peut choisir de rouler dans la catégorie Moins de 23 ans ou Élite. Les points sont attribués selon le tableau de l'annexe 4, en fonction de la catégorie dans laquelle le coureur a concouru, sauf si les catégories ont été combinées en vertu
des articles 6.1.012 ou 6.3.005 ter. Pour éviter toute ambiguïté, un coureur peut avoir un classement dans les coupes du monde Élite et Moins de 23 ans et dans les classements individuels UCI, si des points sont obtenus dans chaque catégorie.

À tout moment de l'année civile (01 janvier au 31 décembre), si un coureur âgé de
19 à 22 ans participe à une coupe du monde BMX Racing UCI ou à des championnats du monde BMX Racing UCI dans la catégorie Élite, ce coureur doit participer à toutes les épreuves futures dans la catégorie Élite. Le coureur peut choisir de retourner dans la catégorie Moins de 23 ans l'année civile suivante, mais tous les points gagnés dans la catégorie Élite resteront dans le classement Élite et ne seront pas transférés dans le classement des moins de 23 ans.

(texte modifié aux : 01.01.18, 01.01.22)

Règlement en cas d’égalité

6.6.005   Des coureurs à égalité au Classement individuel BMX Racing UCI seront départagés selon les points obtenus :

  1. Aux Championnats du Monde BMX Racing UCI ;
  2. En Coupe du Monde Supercross BMX Racing UCI ;
  3. Aux Championnats continentaux ;
  4. Lors des épreuves internationales de Classe HC (3 meilleurs résultats) ;
  5. Lors des épreuves internationales de Classe 1 (5 meilleurs résultats) ;
  6. Aux Championnats nationaux.


Titre VI-UCI Page 51 - ▲

Classement des nations

6.6.006   Un classement des nations existe en BMX pour les catégories Hommes Élite et Femmes Élite. Il est obtenu en additionnant les points individuels des trois meilleurs hommes et des deux meilleures femmes de chaque nation. Du classement des nations au 31 décembre dépendra le quota de coureurs de chaque nation pour les Championnats du Monde BMX UCI suivants.

Un classement des nations existe en BMX pour les catégories Hommes Junior et Femmes Junior. Il est obtenu en additionnant les points individuels des trois meilleurs hommes et des deux meilleures femmes de chaque nation. Du classement des nations au 31 décembre dépendra le quota de coureurs de chaque nation pour les Championnats du Monde BMX UCI suivants.

Un classement par nation sera établi pour chaque catégorie de l'article 6.6.001.

Le classement par nation est calculé en additionnant les points des trois coureurs les mieux placés pour les hommes et des deux coureurs les mieux placés pour les femmes de chaque nation dans chaque catégorie.

Le classement par nation au 31 décembre pour chaque catégorie, est utilisé pour déterminer le nombre de coureurs qualifiés par nation pour les prochains Championnats du Monde BMX Racing UCI.

Les points d’un coureur sont attribués à la nation dont il porte la nationalité, même s’il est licencié auprès de la fédération d’une autre nation.

Les nations à égalité sont départagées par la place de leur meilleur coureur au Classement individuel BMX Racing UCI

Classement de qualification olympique

6.6.007   Afin de déterminer les quotas olympiques, un classement de qualification olympique est établi à la fois chez les hommes et chez les femmes (3 meilleurs coureurs Élite / Moins de 23 ans Junior par nation).

Les points d’un coureur sont attribués à la nation dont il porte la nationalité, même s’il est licencié auprès de la fédération d’une autre nation.

Les nations à égalité sont départagées par la place de leur meilleur coureur au Classement individuel BMX Racing UCI.

(texte modifié au 01.01.19, 01.01.22)

Mises à jour des classements

6.6.008   Sauf avis contraire de l'UCI, les classements BMX Racing UCI sont mis à jour chaque semaine le mardi soir, ainsi que le 31 décembre.

(texte modifié au 01.01.21).

Championnats nationaux


Titre VI-UCI Page 52 - ▲

6.6.009   Toute nation a la possibilité d’organiser des Championnats nationaux comptant pour le Classement BMX Racing UCI. Les Championnats nationaux ne peuvent être ouverts qu’aux coureurs détenant un passeport du pays concerné, conformément à l’article 1.2.028. Si une nation décide tout de même d’accepter des coureurs d’une autre nationalité lors de ses championnats nationaux, ces coureurs étrangers n’obtiendront pas de points UCI et la place finale des coureurs de la nation organisatrice n’en sera pas modifiée.

 

Chapitre 7 Équipes BMX Racing UCI

 

Chap.VII §1 - Identité

6.7.001   Une Équipe BMX Racing UCI est une entité composée de 2 à 10 coureurs. Chacun d’entre eux doit appartenir à l’une des catégories Championnat décrites dans l’article 6.1.008.

Ils sont employés et/ou sponsorisés par la même entité, dans l’objectif de participer aux épreuves du Calendrier international BMX Racing UCI.

6.7.002   Une Équipe BMX Racing UCI comprend l’ensemble des coureurs sous contrat avec le même responsable financier, le responsable financier lui-même, les sponsors et toutes les autres personnes sous contrat avec le responsable financier et/ou les sponsors pour le bon fonctionnement de l’équipe (chef d’équipe, entraîneur, soigneur, mécanicien…). Elle doit être désignée par un nom spécifique et enregistrée auprès de l’UCI, conformément à ce règlement.

6.7.003   Les sponsors sont des personnes physiques ou morales contribuant au financement de l’Équipe BMX Racing UCI. Deux d’entre eux au maximum sont désignés comme les partenaires principaux de l’Équipe BMX Racing UCI. Si aucun des deux partenaires principaux n’est le responsable financier de l’équipe, ce dernier peut seulement être une personne physique ou morale dont les seuls revenus proviennent de la publicité.

6.7.004   Les partenaires principaux et le responsable financier s’engagent auprès de l’Équipe BMX Racing UCI pour un nombre entier d’années civiles.

6.7.005   Le nom de l’Équipe BMX Racing UCI doit être celui de l’entreprise ou de la marque du partenaire principal ou celui de l’un des deux partenaires principaux.

6.7.006   Deux Équipes BMX Racing UCI, leurs partenaires principaux ou responsables financiers, ne peuvent porter le même nom. Dans l’éventualité où deux équipes ou plus solliciteraient un nouveau nom identique simultanément, la priorité sera donnée à l’équipe ayant utilisé ce nom depuis plus longtemps. Faute de quoi la priorité sera donnée à la première équipe ayant soumis sa candidature à UCI.

6.7.007   La nationalité d’une Équipe BMX Racing UCI doit être celle du pays où se situe le siège ou le domicile du responsable financier. L’Équipe BMX Racing UCI doit fournir dans son dossier de candidature auprès de l’UCI une lettre d’approbation de la

Titre VI-UCI Page 53 - ▲

fédération nationale du pays dont elle porte la nationalité. Cette lettre reconnaît l’appartenance de l’Équipe BMX Racing UCI à la nationalité de cette fédération et appuie sa demande d’enregistrement auprès de l’UCI, conformément à ce règlement.

 

Chap.VII §2 - Statut légal et financier

6.7.008   Le responsable financier des coureurs d’une Équipe BMX Racing UCI doit être une personne physique ou morale légalement autorisée à employer du personnel.

 

Chap.VII §3 - Enregistrement

6.7.009   Les Équipes BMX Racing UCI doivent s’enregistrer chaque année auprès de l’UCI pour l’année à venir.

6.7.010   Les Équipes BMX Racing UCI doivent enregistrer leurs coureurs au même moment.

6.7.011   Les Équipes BMX Racing UCI doivent soumettre leur demande d’enregistrement au plus tard le 15 janvier de l’année en question. L’UCI ne prendra pas en compte toute demande reçue après le 15 janvier.

Les demandes d’enregistrement des Équipes BMX Racing UCI doivent comporter :

  1. Le nom exact de l’équipe ;
  2. Les coordonnées (dont numéro de téléphone, adresse e-mail et numéro de fax) auxquelles peuvent être adressées à l’équipe l’ensemble des communications ;
  3. Les noms et adresses des partenaires principaux, du responsable financier, du manager, du chef d’équipe, du chef d’équipe assistant, des mécaniciens et des autres licenciés ;
  4. Les noms de famille, prénoms, adresses, nationalités et dates de naissance des coureurs, les dates et numéros de leurs licences et l’autorité les ayant délivrées, ou une photocopie recto / verso de la licence ;
  5. Une photocopie des contrats des coureurs, conformément à l’article 6.7.018.

6.7.012   L’article 6.7.011 s’applique également pour tout changement de coureurs ou d’autres membres du staff des Équipes BMX Racing UCI.

Ces changements doivent être immédiatement portés à connaissance de l’UCI par les Équipes BMX Racing UCI. Aucun coureur déjà enregistré auprès d’une Équipe BMX Racing UCI pour la saison en cours ne peut rejoindre une autre Équipe BMX UCI en dehors de la période de transferts indiquée dans le formulaire d’enregistrement des équipes.

6.7.013   Seules les Équipes BMX Racing UCI approuvées par l’UCI peuvent bénéficier des avantages mentionnés dans l’article 6.7.017.

6.7.014   À travers leur enregistrement annuel, les Équipes BMX Racing UCI et, entre autres, leurs responsables financiers et sponsors s’engagent à respecter les Statuts et le

Titre VI-UCI Page 54 - ▲

Règlement de l’UCI et de leur fédération nationale respective, ainsi qu’à participer aux épreuves cyclistes avec sportivité et loyauté. Le responsable financier et les partenaires principaux sont tenus conjointement et solidairement responsables de tous les engagements financiers de l’Équipe BMX Racing UCI envers l’UCI et les fédérations nationales, y compris de toutes les amendes.

6.7.015   L’enregistrement d’une Équipe BMX Racing UCI auprès de l’UCI comporte des frais d’inscription à régler obligatoirement avant le 15 janvier de l’année en cours. Leur montant est établi annuellement par le Comité Directeur de l’UCI.

6.7.016   Lors de leur demande d’enregistrement, les Équipes BMX Racing UCI doivent soumettre le graphisme, en couleur, de leur maillot, complet, avec les logos des sponsors.

Tous les coureurs d’une même Équipe BMX UCI sont obligés de porter une tenue avec le sponsor principal situé au même emplacement, les mêmes couleurs et la même apparence générale. Les couleurs des tenus hommes et femmes peuvent cependant être différentes. Dans ce cas, les deux graphismes doivent être soumis.

6.7.017   Les Équipes BMX Racing UCI enregistrées auprès de l’UCI bénéficient d’une série d’avantages, parmi lesquels :

  1. Attribution d’une chasuble d’équipe lors des épreuves de la Coupe du Monde Supercross BMX Racing UCI ;
  2. Inscription en ligne aux épreuves de la Coupe du Monde Supercross BMX Racing UCI ;
  3. Pass arc-en-ciel pour la Coupe du Monde Supercross BMX Racing UCI. Le nombre de pass (conformément aux paramètres établis chaque saison pour le circuit) accordé aux fédérations nationales est le même que celui accordé aux Équipes BMX Racing UCI. Afin d’éviter toute ambiguïté, tous les coureurs engagés par l’équipe sont accrédités pour chaque épreuve de la Coupe du Monde Supercross BMX UCI du fait de leur participation à l’épreuve et ne reçoivent pas de pass arc-en-ciel ;
  4. Le droit à une tente et à un parking d’équipe lors des épreuves de la Coupe du Monde Supercross BMX Racing UCI, aux mêmes conditions et tarifs que ceux fixés par les organisateurs pour les équipes nationales ;
  5. Accès au collège arbitral de l’UCI pour les coureurs, le responsable financier et les partenaires principaux de l’équipe ;
  6. Deux accréditations sportives et une chasuble d’équipe pour les Championnats du Monde BMX Racing UCI.

(texte modifié au 01.01.19)

 

Chap.VII §4 - Contrat de travail

6.7.018   L’adhésion d’un coureur à une Équipe BMX Racing UCI implique la signature d’un contrat de travail écrit contenant, au minimum, les dispositions du contrat-type mentionné à l’article 6.7.024.

Le contrat doit également prévoir le paiement d’indemnités au coureur en cas de maladie et/ou d’accident.


Titre VI-UCI Page 55 - ▲

6.7.019   Toute clause convenue entre le coureur et le responsable financier empiétant sur les droits du coureur, fixés dans le contrat-type et ou les accords paritaires, est nulle et non avenue.

6.7.020   Le contrat entre un coureur et une équipe doit être réalisé en au moins trois exemplaires. L’un des originaux doit être adressé à l’UCI, avec les montants exacts du salaire et des bonus. Ces données seront gardées confidentielles

6.7.021   Le coureur est libre de s’engager auprès d’un autre responsable financier à l’expiration du contrat. Aucun système d’indemnités de transfert n’est autorisé.

Avant la date d’expiration du contrat, les transferts des coureurs ne sont autorisés que si un accord général a été conclu par écrit entre les trois parties concernées : le coureur, le responsable financier actuel et le nouveau responsable financier. L’autorisation de l’UCI est également nécessaire.

 

Chap.VII §5 - Dissolution d’une équipe

6.7.022   Une équipe doit annoncer dès que possible sa dissolution, la cessation de ses activités ou son incapacité à respecter ses obligations. Une fois cette annonce effectuée, les coureurs sont totalement libres de s’engager auprès d’une autre équipe pour la saison suivante ou à partir du moment où est annoncée la dissolution, la cessation des activités ou l’incapacité à poursuivre.

 

Chap.VII §6 - Sanctions

6.7.023   Dans l’éventualité où une équipe, dans son ensemble, ne remplit pas ou cesse de remplir toutes les conditions prescrites par le Règlement UCI, elle ne sera plus en mesure de prendre part à des épreuves cyclistes.

 

Chap.VII §7 - Contrat-type entre un coureur et une Équipe BMX Racing UCI

6.7.024   Le contrat-type entre un coureur et une Équipe BMX Racing UCI peut être trouvé dans l’Annexe 7 de ce règlement.

Titre VI-UCI Page 56 - ▲

ANNEXE 1

Organisation des séries – Systèmes de répartition et de qualification

 

ANNEXE 1 BIS

Coupe du Monde Supercross BMX UCI – Organisation des groupess, systèmes de répartition et de qualification

 

ANNEXE 2

Positions de départ

 

ANNEXE 3

Procédure de départ aléatoire de l’UCI

 

ANNEXE 4

Barème de points pour le Classement BMX UCI

 

ANNEXE 5

Site de competition

 

ANNEXE 6

Officiels

 

ANNEXE 7

Contrat-type entre un coureur et une Équipe BMX UCI

 

 

 

 

Calendrier des Épreuves