- ANNEXE 6 -

 

 

Officiels

 

1.Le Règlement UCI précise la façon dont une épreuve de BMX Racing doit être organisée. Tous les officiels impliqués dans une épreuve doivent être complètement familiers avec le Règlement UCI et tout règlement particulier à l’épreuve. En acceptant leur poste, les officiels sont tenus d’appliquer de tels règlements.

Généralités
2.Toute épreuve de BMX Racing doit disposer d’un nombre suffisant de commissaires et d’officiels qualifiés pour assumer l’ensemble des responsabilités et remplir toutes les tâches des différents postes décrits dans cette annexe. Au moins un commissaire international de l’UCI doit être présent lors des épreuves inscrites au Calendrier international BMX Racing UCI. Les commissaires doivent être nourris.

Collège des commissaires
3.Le collège des commissaires doit être désigné conformément à l’article 1.2.116. Il représente l’autorité suprême de toute compétition et a le droit de sanctionner tout compétiteur ou chef d’équipe par souci de sécurité ou en cas de violation de ce règlement, conformément aux directives décrites dans l’Annexe 6 et le Titre I du Règlement UCI.

Le président du collège des commissaires en est le responsable. Il dirige les autres commissaires. Le président du collège des commissaires doit bénéficier d’un point de vue dégagé sur la piste afin de pouvoir superviser l’épreuve, avec l’aide des autres commissaires.

L’assistant du président du collège des commissaires doit aider ce dernier à remplir ses tâches et doit faire office de président du collège des commissaires lorsque ce dernier n’est pas disponible.

L’organisateur de l’épreuve doit s’assurer que le collège des commissaires puisse travailler dans des conditions optimales. Pour les épreuves inscrites au Calendrier international BMX Racing UCI, le collège des commissaires doit disposer d’un bureau sécurisé, des drapeaux mentionnés dans l’article 6.1.050 et d’un système de radiocommunication multi-canal avec suffisamment d’appareils pour l’ensemble des commissaires, le délégué technique, si désigné, le coordinateur des services de secours et le directeur de course.

Secrétaire du collège des commissaires
4.Le secrétaire du collège des commissaires est responsable de l’enregistrement et du classement de tous les coureurs de l’épreuve, du traitement et de l’affichage des listes de départ et du traitement de tous les résultats (intermédiaires et finals). Le secrétaire du collège des commissaires doit être assisté d’un nombre suffisant d’agents administratifs, conformément à cette annexe. Commissaires de course

5.Les commissaires de course sont chargés d’assurer l’application du règlement régissant toute épreuve.

Les commissaires de course doivent répondre aux exigences suivantes :

  1. Ils doivent parler anglais couramment ou disposer d’interprètes anglophones ;
  2. Ils ne peuvent être ni directeurs, ni cadres de l’UCI ;
  3. Tous les commissaires doivent porter une tenue distinctive permettant aux compétiteurs et aux chefs d’équipe de les identifier facilement ;
  4. Chaque commissaire de course doit être placé à un endroit précis.

Commissaires de ligne d’arrivée
6.Si l’ordre d’arrivée est établi par des commissaires de ligne d’arrivée, ces derniers doivent opérer conformément à l’article 6.1.038.

Si un autre système de chronométrage est utilisé, les obligations et conditions de nomination sont décrites dans les articles 1.2.119 à 1.2.121.

Tous les commissaires de ligne d’arrivée doivent se situer à proximité directe de la ligne d’arrivée et bénéficier d’un point de vue clair et dégagé sur les coureurs alors qu’ils franchissent la ligne.

Commissaire de départ
7.Le starter est responsable de la procédure de départ de chaque course. Il doit actionner la grille de départ et effectuer toutes les autres manœuvres nécessaires et appropriées afin de s’assurer que chaque départ soit donné loyalement et en toute sécurité. Le starter peut demander au président du collège des commissaires à ce qu’un coureur perturbant son travail soit sanctionné. Lorsqu’un système de chronométrage est utilisé, le starter doit d’abord prendre connaissance auprès de l’officiel de pré-grille de tout coureur ne s’étant pas présenté au départ et s’assurer ensuite que l’opérateur du système de chronométrage, et son équipement, soient prêts, avant de lancer la procédure de départ d’une course.

Personnel
8.Les officiels et le personnel suivants sont désignés par l’organisateur ou la fédération nationale :

  1. OFFICIELS DE BUTTE DE DÉPART - Les officiels de butte de départ sont chargés de vérifier que les coureurs se trouvent dans le bon couloir (conformément aux listes de départ) avant le départ de chaque course. Ils doivent également s’assurer que les protections des coureurs sont conformes. Les officiels de butte de départ doivent désigner au président du collège des commissaires tout coureur dont l’équipement n’est pas conforme au Règlement UCI.
  2. OFFICIELS DE PRÉ-GRILLE - Les officiels de pré-grille sont chargés d’orienter les coureurs vers les couloirs leur étant attribués. Ils peuvent, pour se faire, annoncer le numéro de chaque groupe, la catégorie d’âge et les noms de chaque coureur engagé dans la groupes. Les officiels de pré-grille doivent communiquer clairement les horaires de mise en place. Un nombre approprié d’exemplaires des listes de départ doit être mis à disposition de l’officiel de pré-grille responsable. Malgré tous les efforts accomplis par les officiels de pré-grille, les coureurs restent individuellement tenus de suivre l’évolution de l’épreuve et d’arriver à l’heure dans les couloirs de pré-grille avec une tenue et un équipement conforme au Règlement UCI.
  3. OFFICIELS DE COURSE - Les officiels de course sont chargés de surveiller le comportement des coureurs sur la piste et d’avertir les autres officiels de conditions de piste pouvant nécessiter leur attention. Le président du collège des commissaires doit établir le nombre d’officiels de course nécessaires lors d’une épreuve. Les officiels de course doivent être positionnés tout au long de la piste. Ils doivent prendre note de tout incident ou infraction au règlement dont ils sont témoins. Ces notes doivent être mises, à sa demande, à la disposition du président du collège des commissaires.
  4. OFFICIELS DE CONTRÔLE DE LA ZONE D’ARRIVÉE - Les officiels de contrôle de la zone d’arrivée sont chargés de contrôler le passage des coureurs et des autres personnes à l’entrée et à la sortie de la zone d’arrivée. Ils doivent être positionnés à chaque point d’accès ou de sortie de la zone d’arrivée et empêcher l’entrée des proches, des chefs d’équipe et des spectateurs, sauf si leur présence est nécessaire en cas d’urgence médicale. Les officiels de contrôle de la zone d’arrivée sont également chargés de maintenir l’ordre entre les coureurs patientant dans la zone d’arrivée.
  5. AGENTS ADMINISTRATIFS - Tous les agents administratifs travaillent sous la responsabilité et la direction du secrétaire du collège des commissaires.
    1. Les agents administratifs en charge des inscriptions sont responsables des opérations suivantes :
      1. Réception et vérification de la conformité de l’ensemble des formulaires d’inscription des coureurs et/ou des demandes de permis ;
      2. Élaboration d’une liste des engagés pour chaque catégorie et organisation séquentielle des catégories.
    2. Les agents administratifs en charge des listes de départ sont chargés de répartir le nombre total d’engagés de chaque catégorie dans des groupes de huit coureurs au maximum. Ils doivent également inscrire leurs noms sur les listes de départ appropriées.
    3. Les officiels des listes de départ doivent afficher ces dernières sur les tableaux prévus à cet effet. Ces listes doivent être affichées par catégorie d’âge et le numéro de chaque course doit être clairement visible.
  6. RESPONSABLE DU CHRONOMÉTRAGE - Le responsable du chronométrage est chargé de la mise en place et du fonctionnement du système de chronométrage. Il doit également transmettre aux agents administratifs la place de chaque coureur à l’arrivée pour l’affichage sur les tableaux. Le responsable du chronométrage travaille sous la responsabilité et la direction du secrétaire du collège des commissaires. Il doit communiquer au secrétaire, ou à l’agent administratif désigné par ce dernier, toute demande d’information ou d’appel.
  7. SPEAKER - Le speaker est chargé d’effectuer les annonces officielles concernant la compétition, ainsi que d’informer les coureurs, les spectateurs, les commissaires et les officiels de tout changement dans le programme des courses.
  8. AGENTS DE SÉCURITÉ - L’organisateur doit fournir un nombre suffisant d’agents de sécurité afin de veiller à la sécurité des coureurs et des spectateurs. Ces agents doivent porter une tenue distinctive ou tout autre objet permettant de les identifier rapidement.
  9. PREMIERS SECOURS - Au moins une ambulance et un nombre suffisant de secouristes, dont un médecin qualifié, doivent être présents lors de chaque séance d’entraînement et de chaque course, conformément aux lois du pays en question. Conformément à l’article 1.2.067, l’organisateur doit désigner un médecin, ou plus, pour la prise en charge médicale des coureurs. Les secouristes doivent être positionnés au sein de l’enceinte de la piste et une issue dégagée, menant à une voie publique, doit être prévue pour l’ambulance et maintenue tout au long de l’épreuve. Aucune séance d’entraînement ou course ne peut avoir lieu en l’absence de services médicaux appropriés.
  10. DIRECTEUR DE COURSE - Désigné par l’organisateur, avec l’aide des commissaires, le directeur de course est chargé de ce qui suit :
    1. Assurer le programme des courses ;
    2. Établir une liste de l’ensemble des commissaires, des officiels et du personnel administratif, en quantité suffisante pour l’ampleur de l’épreuve ;
    3. Prévoir l’équipement nécessaire au déroulement d’une course ;
    4. S’assurer de la disponibilité des trophées et autres récompenses et superviser l’organisation des cérémonies de remise des prix.

Délégué technique

Le délégué technique doit :

  1. Superviser les préparations et les aspects techniques de l’épreuve, sans préjudice de la responsabilité de l’organisateur ;
  2. Assurer la liaison entre le siège de l’UCI et l’UCI ;
  3. Réaliser une inspection préalable du site, rencontrer les organisateurs, rédiger immédiatement un rapport d’inspection à l’attention de l’UCI et fournir une copie de ce rapport à l’organisateur ;
  4. Superviser et assurer le suivi avec l’organisateur, à l’approche de l’épreuve, afin de s’assurer que les recommandations du rapport d’inspection ont été correctement suivies ;
  5. Être sur place avant la première séance d’entraînement officielle et inspecter le site et la piste en liaison avec le président du collège des commissaires et l’organisateur. La décision finale concernant la piste, ainsi que tout changement, relèvent de la responsabilité du délégué technique. Si un délégué technique n’a pas à être nommé, conformément à ce règlement, cette tâche revient au président du collège des commissaires ;
  6. Rédiger un rapport général sur l’épreuve à l’attention de l’UCI. Une copie de ce rapport peut être adressée à l’organisateur ;
  7. Rédiger un rapport confidentiel sur le travail du collège des commissaires ;
  8. Organiser les réunions des chefs d’équipe / coureurs ;
  9. Le délégué technique est désigné par l’UCI.

Pour les Jeux Olympiques, les Championnats du Monde BMX Racing UCI, les Championnats continentaux et les épreuves de la Coupe du Monde Supercross BMX UCI, le délégué technique est nommé par l’UCI.

 

 

 

 

 

 

Calendrier des Épreuves